La suppression des coûts d'itinérance ('roaming') est l'un des chevaux de bataille de l'Europe. Il a fallu attendre des années, avant que ces coûts disparaissent, mais le fait est que depuis 2017, vous ne payez en principe pas plus cher dans un autre pays de l'UE que dans le vôtre. Cette mesure est cependant limitée dans le temps et vient à échéance en juillet 2022. Or les pays membres de l'UE et le Parlement européen viennent de s'accorder pour prolonger le délai jusqu'en 2032 avec, à la clé, quelques améliorations.

C'est ainsi que désormais, vous devrez pouvoir jouir du même service que dans votre propre pays. C'est ainsi que jusqu'à présent, vous bénéficiez dans un cas sur trois par exemple de la 3G, alors que vous disposiez chez vous de la 4G et que cette dernière était disponible sur votre lieu de destination. Un quart des Européens devait aussi faire face à une qualité de service moindre et ce, même si le réseau pour la population locale était de meilleure qualité.

'Depuis 2017, les tarifs d'itinérance sont abolis. Et aujourd'hui, nous avons veillé à ce que vous puissiez conserver ces avantages pendant 10 années encore, afin de rester connectés sans frais supplémentaires, lorsque vous voyagez au sein de l'UE, et donc de pouvoir appeler, envoyer des SMS et surfer sur internet. Avec cette nouvelle ordonnance, nous améliorerons également la qualité de l'itinérance', déclare la vice-présidente Margrethe Vestager. Le nouvel accord entrera automatiquement en vigueur lorsque l'actuel viendra à échéance en juillet 2022.

Les opérateurs pourront eux s'imputer mutuellement les coûts. Si, disons, 200.000 clients de Proximus utilisent en Espagne le réseau de Movistar ou de Vodafone, ces deux opérateurs enverront la facture à Proximus, sans que le client ne s'en rende compte. Le nouvel accord a aussi fixé de nouveaux tarifs de gros que les opérateurs pourront s'imputer réciproquement:

2 euros/Gb en 2022, 1,8 euro/Gb en 2023, 1,55 euro/Gb en 2024, 1,3 euro/Gb en 2025, 1,1 euro/Gb en 2026 et 1 euro/Gb à partir de 2027.

Pour les appels: 0,022 euro/min en 2022-2024 et 0,019 euro/min à partir de 2025.

Pour les SMS: 0,004 euro/SMS en 2022-2024 et 0,003 euro/SMS à partir de 2025.

La suppression des coûts d'itinérance ('roaming') est l'un des chevaux de bataille de l'Europe. Il a fallu attendre des années, avant que ces coûts disparaissent, mais le fait est que depuis 2017, vous ne payez en principe pas plus cher dans un autre pays de l'UE que dans le vôtre. Cette mesure est cependant limitée dans le temps et vient à échéance en juillet 2022. Or les pays membres de l'UE et le Parlement européen viennent de s'accorder pour prolonger le délai jusqu'en 2032 avec, à la clé, quelques améliorations.C'est ainsi que désormais, vous devrez pouvoir jouir du même service que dans votre propre pays. C'est ainsi que jusqu'à présent, vous bénéficiez dans un cas sur trois par exemple de la 3G, alors que vous disposiez chez vous de la 4G et que cette dernière était disponible sur votre lieu de destination. Un quart des Européens devait aussi faire face à une qualité de service moindre et ce, même si le réseau pour la population locale était de meilleure qualité.'Depuis 2017, les tarifs d'itinérance sont abolis. Et aujourd'hui, nous avons veillé à ce que vous puissiez conserver ces avantages pendant 10 années encore, afin de rester connectés sans frais supplémentaires, lorsque vous voyagez au sein de l'UE, et donc de pouvoir appeler, envoyer des SMS et surfer sur internet. Avec cette nouvelle ordonnance, nous améliorerons également la qualité de l'itinérance', déclare la vice-présidente Margrethe Vestager. Le nouvel accord entrera automatiquement en vigueur lorsque l'actuel viendra à échéance en juillet 2022.Les opérateurs pourront eux s'imputer mutuellement les coûts. Si, disons, 200.000 clients de Proximus utilisent en Espagne le réseau de Movistar ou de Vodafone, ces deux opérateurs enverront la facture à Proximus, sans que le client ne s'en rende compte. Le nouvel accord a aussi fixé de nouveaux tarifs de gros que les opérateurs pourront s'imputer réciproquement: 2 euros/Gb en 2022, 1,8 euro/Gb en 2023, 1,55 euro/Gb en 2024, 1,3 euro/Gb en 2025, 1,1 euro/Gb en 2026 et 1 euro/Gb à partir de 2027.Pour les appels: 0,022 euro/min en 2022-2024 et 0,019 euro/min à partir de 2025.Pour les SMS: 0,004 euro/SMS en 2022-2024 et 0,003 euro/SMS à partir de 2025.