Pour l'instant, il s'agit d'un projet qui devrait se muer en une proposition concrète d'ici le milieu de l'année prochaine, comme il ressort de documents qu'Euractiv a pu consulter. L'idée est que les citoyens et les entreprises puissent ainsi s'identifier en ligne dans l'ensemble de l'UE.

Le concept ressemble fortement à ce dont dispose notre pays avec Itsme, une collaboration entre les pouvoirs publics, les banques et les opérateurs télécoms, permettant au citoyen de s'identifier en ligne auprès de différents services. Même si le concept est surtout une réponse aux actuels systèmes de login souvent américains. C'est ainsi que le citoyen peut aujourd'hui se connecter à de nombreux sites avec ses comptes Google, Microsoft ou Facebook.

Les documents consultés par Euractiv stipulent que les médias sociaux possèdent en général un faible niveau de sécurité pour une identification en ligne. Une alternative européenne devrait y remédier.

Ce projet sort une semaine avant le prochain sommet européen. Selon Euractiv, il y sera demandé formellement aux états membres de développer une structure européenne. Un Digital Services Act devrait voir le jour d'ici la fin de l'année pour permettre la poursuite du développement du projet.

Pour l'instant, il s'agit d'un projet qui devrait se muer en une proposition concrète d'ici le milieu de l'année prochaine, comme il ressort de documents qu'Euractiv a pu consulter. L'idée est que les citoyens et les entreprises puissent ainsi s'identifier en ligne dans l'ensemble de l'UE.Le concept ressemble fortement à ce dont dispose notre pays avec Itsme, une collaboration entre les pouvoirs publics, les banques et les opérateurs télécoms, permettant au citoyen de s'identifier en ligne auprès de différents services. Même si le concept est surtout une réponse aux actuels systèmes de login souvent américains. C'est ainsi que le citoyen peut aujourd'hui se connecter à de nombreux sites avec ses comptes Google, Microsoft ou Facebook.Les documents consultés par Euractiv stipulent que les médias sociaux possèdent en général un faible niveau de sécurité pour une identification en ligne. Une alternative européenne devrait y remédier.Ce projet sort une semaine avant le prochain sommet européen. Selon Euractiv, il y sera demandé formellement aux états membres de développer une structure européenne. Un Digital Services Act devrait voir le jour d'ici la fin de l'année pour permettre la poursuite du développement du projet.