Quelle jouissance: échanger, bavarder, s'emporter et même de temps à autre parler simplement de la pluie et du beau temps. Lorsqu'il est question de réseauter, pas besoin d'imaginer une 'nouvelle normalité': la bonne vieille méthode a fait ses preuves et s'impose dès que le feu passe à nouveau au vert et que l'on peut simplement se laisser aller. Ces attitudes étonnantes auxquelles on était contraint voici quelques mois encore pour se saluer - check avec le poing, coude, main et pourquoi pas aussi un baiser? - font désormais à nouveau partie des coutumes courantes. Tout est désormais possible et permis: le secteur IT revit pleinement et les événements et réceptions ont retrouvé droit de cité ces dernières semaines et mois. Au point même que l'on revit désormais avec plus d'intensité encore et d'esprit festif chaque événement post-covid.

Le secteur IT revit pleinement.

La 23e édition des Data News Awards for Excellence en est la preuve la plus éclatante et s'inscrit d'ores et déjà dans l'histoire comme un record de succès avec pas moins de 1.300 invités enthousiastes du secteur IT, outre malheureusement pas mal de personnes qui sont restées sur la liste d'attente. Nous aurions évidemment aimé recevoir tout le monde, mais nous n'avions pratiquement plus une table ou une chaise de libre au point que notre traiteur n'en dormait plus les derniers jours précédant l'événement.

Aujourd'hui, le positivisme se veut le fil rouge de toute manifestation. " Et comment avez-vous vécu la période de coronavirus? ", a sans doute été la question la plus posée ces derniers mois dès que le réseautage a été à nouveau possible. Et du coup aussi, le conseil à ceux qui ne sont pas à l'aise dans les discussions et doivent réinventer l'art du contact en public. La réponse apparaît d'ailleurs globalement comme positive: le secteur ICT semble avoir bien digéré la succession de vagues du virus. Parfois même de manière étonnamment positive: " La meilleure année de notre histoire ", ai-je entendu à plusieurs reprises ces derniers temps, notamment chez les recruteurs ICT. Dans ce contexte, le principal défi du secteur ICT ferait surface, sans jamais avoir vraiment disparu en fait: comment trouver les compétences nécessaires? S'il existe un frein à la croissance du secteur ICT, c'est bien celui de la pénurie de personnel qualifié. La réussite passe par le talent.

Si l'optimisme se lit à nouveau sur les visages, l'envie semble régner dans de très nombreuses entreprises et organisations. Envie de tout redécouvrir, envie de bâtir l'avenir après deux années en mode de survie contraint et forcé. Les entreprises ICT belges se portent manifestement bien désormais. Avec comme cerise sur le gâteau un record de vainqueurs belges - 11 sur 14 awards - lors de ces Data News Awards for Excellence.

Dès lors, nous avons pris l'engagement de profiter de ce momentum pour mettre davantage encore en lumière nos succès, connaissances et compétences belges. Qui sont ces entreprises ICT et technologiques 100% belges? Qu'est-ce qui les caractérise? En quoi sont-elles innovantes? Qu'est-ce qui les différencie des acteurs étrangers? Et pourquoi ne pourrions-nous pas être chauvins? Sous l'intitulé 'Made in Belgium', vous en saurez davantage dans les prochains Data News, tant sur papier qu'en ligne. Pas de bla-bla ou de prosélytisme, mais des articles vérité marqués du sceau de l'envie et du positivisme. Et pourquoi pas un peu de cocorico?

Quelle jouissance: échanger, bavarder, s'emporter et même de temps à autre parler simplement de la pluie et du beau temps. Lorsqu'il est question de réseauter, pas besoin d'imaginer une 'nouvelle normalité': la bonne vieille méthode a fait ses preuves et s'impose dès que le feu passe à nouveau au vert et que l'on peut simplement se laisser aller. Ces attitudes étonnantes auxquelles on était contraint voici quelques mois encore pour se saluer - check avec le poing, coude, main et pourquoi pas aussi un baiser? - font désormais à nouveau partie des coutumes courantes. Tout est désormais possible et permis: le secteur IT revit pleinement et les événements et réceptions ont retrouvé droit de cité ces dernières semaines et mois. Au point même que l'on revit désormais avec plus d'intensité encore et d'esprit festif chaque événement post-covid. La 23e édition des Data News Awards for Excellence en est la preuve la plus éclatante et s'inscrit d'ores et déjà dans l'histoire comme un record de succès avec pas moins de 1.300 invités enthousiastes du secteur IT, outre malheureusement pas mal de personnes qui sont restées sur la liste d'attente. Nous aurions évidemment aimé recevoir tout le monde, mais nous n'avions pratiquement plus une table ou une chaise de libre au point que notre traiteur n'en dormait plus les derniers jours précédant l'événement. Aujourd'hui, le positivisme se veut le fil rouge de toute manifestation. " Et comment avez-vous vécu la période de coronavirus? ", a sans doute été la question la plus posée ces derniers mois dès que le réseautage a été à nouveau possible. Et du coup aussi, le conseil à ceux qui ne sont pas à l'aise dans les discussions et doivent réinventer l'art du contact en public. La réponse apparaît d'ailleurs globalement comme positive: le secteur ICT semble avoir bien digéré la succession de vagues du virus. Parfois même de manière étonnamment positive: " La meilleure année de notre histoire ", ai-je entendu à plusieurs reprises ces derniers temps, notamment chez les recruteurs ICT. Dans ce contexte, le principal défi du secteur ICT ferait surface, sans jamais avoir vraiment disparu en fait: comment trouver les compétences nécessaires? S'il existe un frein à la croissance du secteur ICT, c'est bien celui de la pénurie de personnel qualifié. La réussite passe par le talent. Si l'optimisme se lit à nouveau sur les visages, l'envie semble régner dans de très nombreuses entreprises et organisations. Envie de tout redécouvrir, envie de bâtir l'avenir après deux années en mode de survie contraint et forcé. Les entreprises ICT belges se portent manifestement bien désormais. Avec comme cerise sur le gâteau un record de vainqueurs belges - 11 sur 14 awards - lors de ces Data News Awards for Excellence. Dès lors, nous avons pris l'engagement de profiter de ce momentum pour mettre davantage encore en lumière nos succès, connaissances et compétences belges. Qui sont ces entreprises ICT et technologiques 100% belges? Qu'est-ce qui les caractérise? En quoi sont-elles innovantes? Qu'est-ce qui les différencie des acteurs étrangers? Et pourquoi ne pourrions-nous pas être chauvins? Sous l'intitulé 'Made in Belgium', vous en saurez davantage dans les prochains Data News, tant sur papier qu'en ligne. Pas de bla-bla ou de prosélytisme, mais des articles vérité marqués du sceau de l'envie et du positivisme. Et pourquoi pas un peu de cocorico?