L'effraction numérique qui a touché la commission de campagne, laquelle récolte de l'argent pour les Démocrates qui mènent campagne en vue d'obtenir un siège à la Chambre des Députés, avait eu lieu précédemment déjà, mais vient seulement d'être révélée par le FBI. Selon certaines sources, les pirates recherchaient surtout des informations et non pas le contenu de la caisse de campagne.

Dans le cas du piratage du Comité National Démocrate, ce sont 20.000 courriels qui ont été dérobés. WikiLeaks les a ensuite publiés sur son site web. Cette publication provoqua la démission de la présidente du parti, Debbie Wasserman-Schultz. La lecture de ces messages indiquait en effet que la direction du parti avait tenté d'avantager Hillary Clinton durant les primaires et ce, aux dépens de son rival, Bernie Sanders.

(ANP/WK)

L'effraction numérique qui a touché la commission de campagne, laquelle récolte de l'argent pour les Démocrates qui mènent campagne en vue d'obtenir un siège à la Chambre des Députés, avait eu lieu précédemment déjà, mais vient seulement d'être révélée par le FBI. Selon certaines sources, les pirates recherchaient surtout des informations et non pas le contenu de la caisse de campagne.Dans le cas du piratage du Comité National Démocrate, ce sont 20.000 courriels qui ont été dérobés. WikiLeaks les a ensuite publiés sur son site web. Cette publication provoqua la démission de la présidente du parti, Debbie Wasserman-Schultz. La lecture de ces messages indiquait en effet que la direction du parti avait tenté d'avantager Hillary Clinton durant les primaires et ce, aux dépens de son rival, Bernie Sanders.(ANP/WK)