EA a déclaré que les hackers ont dérobé notamment un nombre limité de codes-sources. Les dommages sont cependant restreints. Aucune donnée de joueurs n'aurait été volée. 'La confidentialité n'est donc pas en danger', affirme EA qui examine de près la cyber-attaque dont elle a fait l'objet. Les autorités ont également été informées.

Web clandestin

Selon le site d'actualités technologiques Motherboard, les pirates auraient réussi à dérober quelque 780 giga-octets de documents internes chez EA, dont le code-source du jeu de football bien connu FIFA 21. Les données ont été proposées à la vente en certains endroits du web clandestin ('dark web'), selon Motherboard.

Les hackers se targuent d'avoir également mis la main sur le code du moteur Frostbite, à savoir le logiciel nécessaire pour pouvoir faire tourner les jeux.

EA a déclaré que les hackers ont dérobé notamment un nombre limité de codes-sources. Les dommages sont cependant restreints. Aucune donnée de joueurs n'aurait été volée. 'La confidentialité n'est donc pas en danger', affirme EA qui examine de près la cyber-attaque dont elle a fait l'objet. Les autorités ont également été informées.Selon le site d'actualités technologiques Motherboard, les pirates auraient réussi à dérober quelque 780 giga-octets de documents internes chez EA, dont le code-source du jeu de football bien connu FIFA 21. Les données ont été proposées à la vente en certains endroits du web clandestin ('dark web'), selon Motherboard.Les hackers se targuent d'avoir également mis la main sur le code du moteur Frostbite, à savoir le logiciel nécessaire pour pouvoir faire tourner les jeux.