Parallèlement, dès cette année, Sibelga va systématiser le déploiement de la solution lors du remplacement ou du placement de nouveaux luminaires. Au total, Bruxelles devrait donc compter aux alentours de 12.000 luminaires connectés d'ici la fin 2021, 16.000 à la fin 2022 et 20.000 fin 2023 (soit environ 25 % du parc d?éclairage public sur les voiries communales).

Les points lumineux compatibles avec cette nouvelle technologie sont équipés d'un Luminaire Controller, un petit élément d'environ 8 cm de diamètre qui communique et reçoit des informations via un réseau de communication donné. La plupart du temps, ce Luminaire Controller est placé directement au-dessus du luminaire et est donc pratiquement invisible depuis le sol.

Les Luminaire Controllers communiquent soit via les réseaux GSM existants (4G), soit via un réseau radiofréquence adapté aux besoins de l'éclairage public.

Selon Sibelga et Engie Solutions, l'arrivée de l'éclairage intelligent permettra d'engendrer une économie de la consommation électrique à Bruxelles de 20 % d'ici 2035 (soit 1,5 % par an), grâce à une programmation plus fine de chaque luminaire. Cela suscitera dans le même temps une réduction d'émissions de 4.000 tonnes de CO2 par an, soit l'équivalent de 750 tours de la terre en voiture diesel par an.

D'autres bénéfices concrets de l'éclairage intelligent profiteront à l'ensemble des Bruxellois tels que la réduction des nuisances lumineuses grâce à l'ajustement de l'intensité du luminaire, l'intervention plus rapide et précise en cas de panne et donc, une diminution du sentiment d'insécurité. Enfin, l'éclairage contrôlé à distance constitue une technologie indispensable pour gérer de multiples innovations telles que le dimming (diminution temporaire de la luminosité) ou les bulles de lumière pour éclairer les passants, ont encore précisé les deux opérateurs dans un communiqué commun.

Parallèlement, dès cette année, Sibelga va systématiser le déploiement de la solution lors du remplacement ou du placement de nouveaux luminaires. Au total, Bruxelles devrait donc compter aux alentours de 12.000 luminaires connectés d'ici la fin 2021, 16.000 à la fin 2022 et 20.000 fin 2023 (soit environ 25 % du parc d?éclairage public sur les voiries communales).Les points lumineux compatibles avec cette nouvelle technologie sont équipés d'un Luminaire Controller, un petit élément d'environ 8 cm de diamètre qui communique et reçoit des informations via un réseau de communication donné. La plupart du temps, ce Luminaire Controller est placé directement au-dessus du luminaire et est donc pratiquement invisible depuis le sol.Les Luminaire Controllers communiquent soit via les réseaux GSM existants (4G), soit via un réseau radiofréquence adapté aux besoins de l'éclairage public.Selon Sibelga et Engie Solutions, l'arrivée de l'éclairage intelligent permettra d'engendrer une économie de la consommation électrique à Bruxelles de 20 % d'ici 2035 (soit 1,5 % par an), grâce à une programmation plus fine de chaque luminaire. Cela suscitera dans le même temps une réduction d'émissions de 4.000 tonnes de CO2 par an, soit l'équivalent de 750 tours de la terre en voiture diesel par an.D'autres bénéfices concrets de l'éclairage intelligent profiteront à l'ensemble des Bruxellois tels que la réduction des nuisances lumineuses grâce à l'ajustement de l'intensité du luminaire, l'intervention plus rapide et précise en cas de panne et donc, une diminution du sentiment d'insécurité. Enfin, l'éclairage contrôlé à distance constitue une technologie indispensable pour gérer de multiples innovations telles que le dimming (diminution temporaire de la luminosité) ou les bulles de lumière pour éclairer les passants, ont encore précisé les deux opérateurs dans un communiqué commun.