Slack entre au New York Stock Exchange par le biais de ce qu'on appelle le 'direct listing' en lieu et place de l'accès boursier IPO classique. L'entreprise imite en cela Spotify. Avec le 'direct listing', les investisseurs existants peuvent vendre (une partie de) leurs actions au public, mais aucune nouvelle action n'est émise. Cela permet à Slack d'économiser pas mal de frais bancaires. Ce n'est dès lors pas non plus un hasard si Slack se fait accompagner à présent par les mêmes banques que celles à qui Spotify avait fait appel.
...