Beaucoup de choses ont déjà été dites et écrites sur l'utilisation de caméras intelligentes dans le cadre des mesures anti-corona et sur de possibles infractions au respect de la vie privée. Le contrôleur de la confidentialité a à présent rendu un premier jugement au sujet de ce genre de mesures anti-corona. L'APD ne considère pas tant les caméras intelligentes installées à la côte belge comme un problème pour les personnes qui s'y baladent, mais bien pour celles qui veulent consulter les informations en ligne. La mesure de la foule par Westtoer est utilisée pour limiter les risques de propagation du coronavirus. C'est là la première décision prise par le contrôleur du respect de la vie privée à propos des mesures anti-corona.

Les cookies posent problème

L'APD a imposé des mesures correctrices à Westtoer à propos de l'autorisation d'utiliser des cookies, et des explications en matière de respect de la vie privée. C'est ainsi que les conditions pour les cookies ne doivent pas toujours rester d'application, lorsqu'on surfe plus avant sur le site web. Il manque aussi de transparence quant à la durée de conservation des données des gens qui consultent le baromètre de la densité de la foule présente. Westtoer devra désormais donner des informations plus précises sur le fondement juridique et les délais de conservation notamment, selon le jugement rendu.

Le traitement proprement dit non ciblé

Par souci de clarté, aucun problème ne se pose, selon l'APD, au niveau du traitement des données enregistrées par les caméras intelligentes. La chambre des litiges de l'APD affirme en effet que les caméras qui recensent le nombre de passants, peuvent être installées, mais dans des conditions très rigoureuses et à condition qu'un strict minimum de données personnelles soit traité. Sur ce point, des mesures cruciales ont déjà été prises, afin de protéger la confidentialité, selon l'APD.

Quelques millisecondes stockées

C'est ainsi que les images ne sont stockées que durant quelques millisecondes localement sur la caméra, avant d'être floutées. Le traitement dans le temps et l'espace demeure limité lui aussi: uniquement pendant les mois d'été et là où une forte densité de personnes est attendue. "L'utilisation de caméras intelligentes par Westtoer était, au vu des garanties techniques et organisationnelles incorporées, proportionnelles et nécessaires pour mesurer le nombre de visiteurs à la côte et assurer la protection sanitaire des touristes",

Beaucoup de choses ont déjà été dites et écrites sur l'utilisation de caméras intelligentes dans le cadre des mesures anti-corona et sur de possibles infractions au respect de la vie privée. Le contrôleur de la confidentialité a à présent rendu un premier jugement au sujet de ce genre de mesures anti-corona. L'APD ne considère pas tant les caméras intelligentes installées à la côte belge comme un problème pour les personnes qui s'y baladent, mais bien pour celles qui veulent consulter les informations en ligne. La mesure de la foule par Westtoer est utilisée pour limiter les risques de propagation du coronavirus. C'est là la première décision prise par le contrôleur du respect de la vie privée à propos des mesures anti-corona.L'APD a imposé des mesures correctrices à Westtoer à propos de l'autorisation d'utiliser des cookies, et des explications en matière de respect de la vie privée. C'est ainsi que les conditions pour les cookies ne doivent pas toujours rester d'application, lorsqu'on surfe plus avant sur le site web. Il manque aussi de transparence quant à la durée de conservation des données des gens qui consultent le baromètre de la densité de la foule présente. Westtoer devra désormais donner des informations plus précises sur le fondement juridique et les délais de conservation notamment, selon le jugement rendu.Par souci de clarté, aucun problème ne se pose, selon l'APD, au niveau du traitement des données enregistrées par les caméras intelligentes. La chambre des litiges de l'APD affirme en effet que les caméras qui recensent le nombre de passants, peuvent être installées, mais dans des conditions très rigoureuses et à condition qu'un strict minimum de données personnelles soit traité. Sur ce point, des mesures cruciales ont déjà été prises, afin de protéger la confidentialité, selon l'APD.C'est ainsi que les images ne sont stockées que durant quelques millisecondes localement sur la caméra, avant d'être floutées. Le traitement dans le temps et l'espace demeure limité lui aussi: uniquement pendant les mois d'été et là où une forte densité de personnes est attendue. "L'utilisation de caméras intelligentes par Westtoer était, au vu des garanties techniques et organisationnelles incorporées, proportionnelles et nécessaires pour mesurer le nombre de visiteurs à la côte et assurer la protection sanitaire des touristes",