Selon ZDNet, cette idée émane du Department of Home Affairs australien, qui souhaiterait le recours au Face Verification Service pour contrôler si quelqu'un a bien l'âge requis pour visiter tout site web proposant du contenu à caractère pornographique. Face Verification Service est un outil gouvernemental qui compare les visages avec des photos d'une banque de données contenant des documents d'identification.

Ce genre d'approche a pour objectif d'empêcher que les mineurs d'âge tentent de contourner le système en utilisant par exemple le permis de conduire de leurs parents. Le débat sur ce type de contrôle va bon train depuis quelque temps déjà en Australie. Des groupes religieux sont sensibles au fait que des jeunes puissent aisément accéder à du contenu pornographique. Mais des organisations de défense des droits des citoyens mettent en garde contre le non-respect de la vie privée des adultes et contre la sécurité qu'offre un tel système.

Cette proposition sort par hasard juste une semaine après qu'en Grande-Bretagne, on ait supprimé ce qu'on appelle le passeport porno. L'objectif consistait à ce que les jeunes fassent contrôler leur âge au moyen d'un passeport spécial ou d'un autre moyen d'identification, mais ce projet fut finalement annulé après plusieurs reports.

Indépendamment de son application technique, il est douteux également qu'un contrôle de l'âge empêche les jeunes d'avoir accès à la pornographie. Le secteur en question est depuis des années déjà aux prises avec le piratage, ce qui signifie que ce genre de contenu peut être facilement trouvé en dehors des sites web 'spécialisés'. De plus, il est aujourd'hui aussi aisé d'y accéder via des sites non-pornographiques tels Reddit, voire via des canaux de médias sociaux comme Twitter.