Chez Houseparty, on déclare qu'il est question d'une "campagne diffamatoire instrumentalisée". Voilà pourquoi les auteurs de l'appli promettent à présent eux-mêmes une récompense d'1 million de dollars (900.000 euros) à quiconque peut lui fournir des preuves à propos de cette campagne. Plusieurs utilisateurs ont ces derniers jours, sur les médias sociaux, lié l'appli à des problèmes qu'ils rencontrent avec d'autres services. A cause d'Houseparty, ils n'auraient plus eu accès à Netflix, à Spotify et à l'internet banking. Cela a engendré des spéculations, selon lesquelles il y aurait plus que cela. Certains utilisateurs pencheraient en effet pour un sabotage parfaitement conscient en vue de stimuler plus avant l'utilisation d'Houseparty, alors que d'autres accusent - même publiquement - Houseparty de voler et/ou de partager sciemment avec d'autres des données de comptes de Netflix et d'autres services de streaming.

Houseparty en a clairement assez de ces rumeurs et annonce à présent dans une réaction que "tous les comptes sont sûrs. Le service est sécurisé, n'a jamais été piraté et ne collecte pas de mots de passe pour d'autres."

Les utilisateurs d'Houseparty peuvent passer des appels vidéo en groupe de huit personnes et s'affronter dans des jeux. De plus, ils peuvent s'envoyer ce qu'on appelle des 'facemails' (messages vidéo). Ces dernières semaines, Houseparty a accueilli des millions d'utilisateurs supplémentaires au niveau mondial. L'appli est très utilisée en Belgique également, surtout depuis que les jeunes en âge scolaire sont confinés chez eux. Houseparty appartient depuis juin de l'année passée à Epic Games, l'auteur du jeu Fortnite. [Source: ANP]

Chez Houseparty, on déclare qu'il est question d'une "campagne diffamatoire instrumentalisée". Voilà pourquoi les auteurs de l'appli promettent à présent eux-mêmes une récompense d'1 million de dollars (900.000 euros) à quiconque peut lui fournir des preuves à propos de cette campagne. Plusieurs utilisateurs ont ces derniers jours, sur les médias sociaux, lié l'appli à des problèmes qu'ils rencontrent avec d'autres services. A cause d'Houseparty, ils n'auraient plus eu accès à Netflix, à Spotify et à l'internet banking. Cela a engendré des spéculations, selon lesquelles il y aurait plus que cela. Certains utilisateurs pencheraient en effet pour un sabotage parfaitement conscient en vue de stimuler plus avant l'utilisation d'Houseparty, alors que d'autres accusent - même publiquement - Houseparty de voler et/ou de partager sciemment avec d'autres des données de comptes de Netflix et d'autres services de streaming.Houseparty en a clairement assez de ces rumeurs et annonce à présent dans une réaction que "tous les comptes sont sûrs. Le service est sécurisé, n'a jamais été piraté et ne collecte pas de mots de passe pour d'autres."Les utilisateurs d'Houseparty peuvent passer des appels vidéo en groupe de huit personnes et s'affronter dans des jeux. De plus, ils peuvent s'envoyer ce qu'on appelle des 'facemails' (messages vidéo). Ces dernières semaines, Houseparty a accueilli des millions d'utilisateurs supplémentaires au niveau mondial. L'appli est très utilisée en Belgique également, surtout depuis que les jeunes en âge scolaire sont confinés chez eux. Houseparty appartient depuis juin de l'année passée à Epic Games, l'auteur du jeu Fortnite. [Source: ANP]