L'utilisateur recourra désormais à l'appli pour accéder non seulement à tax-on-web, à d'autres plates-formes publiques ou à des services bancaires en ligne, mais aussi aux services publics d'autres états membres de l'UE. Avec la nouvelle version de l'appli, il sera également possible de créer un compte avec un numéro de téléphone international.

Un étudiant pourra par exemple via itsme s'inscrire dans une université française ou allemande. Ou un Belge travaillant ou ayant travaillé en Italie ou en Grèce pourra consulter en ligne des informations relatives à sa carrière. Quant aux entreprises, elles pourront remettre des offres en ligne pour des adjudications publiques ailleurs.

L'Europe a donné le 18 décembre son feu vert pour la 'notification' d'itsme, intégrée au service d'authentification fédéral. Ce dernier fonctionne aussi avec l'eID par exemple.

Itsme compte plus d'1,5 million d'utilisateurs belges. Chaque mois, ce sont 5 millions d'opérations qui sont effectuées. L'appli n'offre cependant pas un aperçu des services utilisables dans les autres états membres.

L'utilisateur recourra désormais à l'appli pour accéder non seulement à tax-on-web, à d'autres plates-formes publiques ou à des services bancaires en ligne, mais aussi aux services publics d'autres états membres de l'UE. Avec la nouvelle version de l'appli, il sera également possible de créer un compte avec un numéro de téléphone international.Un étudiant pourra par exemple via itsme s'inscrire dans une université française ou allemande. Ou un Belge travaillant ou ayant travaillé en Italie ou en Grèce pourra consulter en ligne des informations relatives à sa carrière. Quant aux entreprises, elles pourront remettre des offres en ligne pour des adjudications publiques ailleurs.L'Europe a donné le 18 décembre son feu vert pour la 'notification' d'itsme, intégrée au service d'authentification fédéral. Ce dernier fonctionne aussi avec l'eID par exemple.Itsme compte plus d'1,5 million d'utilisateurs belges. Chaque mois, ce sont 5 millions d'opérations qui sont effectuées. L'appli n'offre cependant pas un aperçu des services utilisables dans les autres états membres.