On ne sait pas exactement ce qui s'est passé. Selon un message posté sur son site web, TaskRabbit déclare vouloir collaborer avec ''une firme de cyber-sécurité et avec la Justice''. Nulle part, on ne rencontre cependant le terme explicite d'infraction numérique, même si TaskRabbit tient les propos suivants: ''Si vous utilisez le même mot de passe pour d'autres sites web et applis, nous vous conseillons d'en changer.'' (ANP)