La startup de San Francisco indique qu'il est devenu trop coûteux d'opérer en Californie. A partir de cette semaine, elle va donc se séparer de 1.400 stylistes travaillant dans son siège central, mais elle envisage d'en engager 2.000 dans d'autres endroits américains plus abordables, tels Dallas, Minneapolis, Pittsburgh, Cleveland et Austin au Texas.

Stitch Fix utilise une combinaison d'algorithmes et d'experts en vue de proposer aux client(e)s une sélection personnalisée de vêtements susceptibles de leur plaire. L'entreprise emploie à cette fin 5.100 stylistes. Selon l'entreprise, les licenciements s'effectueront en deux phases: une première cette semaine et la seconde en septembre. Les personnes concernées seront aidées dans leur recherche d'un nouvel emploi.

Ces licenciements tombent à un mauvais moment. En raison de la crise du corona, le nombre de sans-emploi aux Etats-Unis a en effet grimpé en flèche en peu de temps jusqu'à quelque 40 millions. Chez Stitch Fix, on déclare déjà que le covid-19 n'a rien à voir avec la décision prise, qui serait d'ordre professionnel. Il y a quelques années, la valeur marchande de la startup avait été évaluée à 1,6 milliard de dollars.

La startup de San Francisco indique qu'il est devenu trop coûteux d'opérer en Californie. A partir de cette semaine, elle va donc se séparer de 1.400 stylistes travaillant dans son siège central, mais elle envisage d'en engager 2.000 dans d'autres endroits américains plus abordables, tels Dallas, Minneapolis, Pittsburgh, Cleveland et Austin au Texas.Stitch Fix utilise une combinaison d'algorithmes et d'experts en vue de proposer aux client(e)s une sélection personnalisée de vêtements susceptibles de leur plaire. L'entreprise emploie à cette fin 5.100 stylistes. Selon l'entreprise, les licenciements s'effectueront en deux phases: une première cette semaine et la seconde en septembre. Les personnes concernées seront aidées dans leur recherche d'un nouvel emploi.Ces licenciements tombent à un mauvais moment. En raison de la crise du corona, le nombre de sans-emploi aux Etats-Unis a en effet grimpé en flèche en peu de temps jusqu'à quelque 40 millions. Chez Stitch Fix, on déclare déjà que le covid-19 n'a rien à voir avec la décision prise, qui serait d'ordre professionnel. Il y a quelques années, la valeur marchande de la startup avait été évaluée à 1,6 milliard de dollars.