L'école supérieure anversoise propose aujourd'hui déjà Software, Internet of Things, Cyber Security, Cloud et Business comme trajets spécialisés. A partir de l'année académique 2022-2023, l'Intelligence Artificielle viendra s'y ajouter.

Les étudiants apprendront notamment à appliquer des algorithmes d'apprentissage machine, afin de tirer des modèles utiles des données. L'écosystème lié aux applications AI sera aussi abordé, tout comme les défis logiciels où les données occupent une place centrale. Pensez ici entre autres au 'data drift': des modèles changeants dans les données au fil du temps.

L'AP Hogeschool ressent le besoin d'une telle formation à présent que l'utilisation de l'AI croît énormément ces dernières années, ce qui fait grimper le besoin de profils avec cette connaissance professionnelle. 'En même temps, on assiste à un glissement des profils en science des données davantage analytiques vers des profils techniques de maintenance de l'infrastructure des données et de mise en production et de suivi de modèles AI', déclare Wim Casteels, lector AI à l'AP Hogeschool. Plus tôt de mois-ci, la VUB avait elle aussi introduit son propre Bachelor in AI.

Pour pouvoir suivre cette formation, aucune connaissance préalable spécifique n'est requise, parce qu'elle est un prolongement des formations Informatique Appliquée et Electronique ICT plus larges. L'AP Hogeschool déclare cependant que le focus repose sur un esprit davantage créatif et analytique que sur les mathématiques pures. Et ce, même si les deux capacités sont plus que bienvenues dans cette formation.

L'école supérieure anversoise propose aujourd'hui déjà Software, Internet of Things, Cyber Security, Cloud et Business comme trajets spécialisés. A partir de l'année académique 2022-2023, l'Intelligence Artificielle viendra s'y ajouter.Les étudiants apprendront notamment à appliquer des algorithmes d'apprentissage machine, afin de tirer des modèles utiles des données. L'écosystème lié aux applications AI sera aussi abordé, tout comme les défis logiciels où les données occupent une place centrale. Pensez ici entre autres au 'data drift': des modèles changeants dans les données au fil du temps.L'AP Hogeschool ressent le besoin d'une telle formation à présent que l'utilisation de l'AI croît énormément ces dernières années, ce qui fait grimper le besoin de profils avec cette connaissance professionnelle. 'En même temps, on assiste à un glissement des profils en science des données davantage analytiques vers des profils techniques de maintenance de l'infrastructure des données et de mise en production et de suivi de modèles AI', déclare Wim Casteels, lector AI à l'AP Hogeschool. Plus tôt de mois-ci, la VUB avait elle aussi introduit son propre Bachelor in AI.Pour pouvoir suivre cette formation, aucune connaissance préalable spécifique n'est requise, parce qu'elle est un prolongement des formations Informatique Appliquée et Electronique ICT plus larges. L'AP Hogeschool déclare cependant que le focus repose sur un esprit davantage créatif et analytique que sur les mathématiques pures. Et ce, même si les deux capacités sont plus que bienvenues dans cette formation.