Huawei est accusée par les Etats-Unis d'espionnage pour le compte des autorités chinoises, et Washington exerce depuis assez longtemps déjà une forte pression sur les décideurs européens pour qu'ils bannissent les Chinois de leurs réseaux 5G. L'entreprise chinoise a toujours réfuté ces accusations.

'Normes de sécurité supérieures et identiques'

Huawei réagit positivement à la proposition de loi allemande. 'Pour les réseaux 5G, cela signifie que des normes de sécurité supérieures et identiques s'appliqueront à l'ensemble des fournisseurs', a déclaré un porte-parole de l'entreprise. Précédemment, la Suède notamment avait décidé d'exclure Huawei pour ce qui est de l'équipement 5G.

Chez nous, Proximus et Orange ont opté pour la finnoise Nokia et pour la suédoise Ericsson - et pas pour la chinoise Huawei - pour déployer leurs réseaux 5G.

Huawei est accusée par les Etats-Unis d'espionnage pour le compte des autorités chinoises, et Washington exerce depuis assez longtemps déjà une forte pression sur les décideurs européens pour qu'ils bannissent les Chinois de leurs réseaux 5G. L'entreprise chinoise a toujours réfuté ces accusations.Huawei réagit positivement à la proposition de loi allemande. 'Pour les réseaux 5G, cela signifie que des normes de sécurité supérieures et identiques s'appliqueront à l'ensemble des fournisseurs', a déclaré un porte-parole de l'entreprise. Précédemment, la Suède notamment avait décidé d'exclure Huawei pour ce qui est de l'équipement 5G.Chez nous, Proximus et Orange ont opté pour la finnoise Nokia et pour la suédoise Ericsson - et pas pour la chinoise Huawei - pour déployer leurs réseaux 5G.