Durant les premiers mois de la crise du corona, Amazon a répudié quelques vendeurs extérieurs de son site web. Elle a pris cette décision, parce qu'ils facturaient des prix nettement trop élevés pour certains produits.

Mais une telle approche a interpellé le Bureau de cartel fédéral allemand qui va enquêter sur cette affaire, selon son président dans le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il n'appartient en effet pas à Amazon de spécifier les prix que des vendeurs veulent demander pour leurs produits.

Amazon informe l'agence Reuters qu'en appliquant cette politique, elle veut faire en sorte que les prix soient compétitifs sur son site web. Les vendeurs extérieurs sont libres de déterminer leurs prix, mais le système sous-jacent au magasin web d'Amazon a été développé pour récuser de soudaines augmentations de prix.

Et Reuters de faire observer que ce n'est pas la première fois qu'Amazon est dans la ligne de mire pour ce genre de pratiques. En 2013, l'entreprise avait en effet déjà été pointée du doigt, parce qu'elle contraignait des vendeurs extérieurs à ne pas proposer sur sa plate-forme des produits plus chers que sur d'autres sites web. L'année dernière encore, l'Allemagne avait effectué une autre enquête, après qu'Amazon ait modifié ses conditions pour les fournisseurs extérieurs.

Durant les premiers mois de la crise du corona, Amazon a répudié quelques vendeurs extérieurs de son site web. Elle a pris cette décision, parce qu'ils facturaient des prix nettement trop élevés pour certains produits.Mais une telle approche a interpellé le Bureau de cartel fédéral allemand qui va enquêter sur cette affaire, selon son président dans le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il n'appartient en effet pas à Amazon de spécifier les prix que des vendeurs veulent demander pour leurs produits.Amazon informe l'agence Reuters qu'en appliquant cette politique, elle veut faire en sorte que les prix soient compétitifs sur son site web. Les vendeurs extérieurs sont libres de déterminer leurs prix, mais le système sous-jacent au magasin web d'Amazon a été développé pour récuser de soudaines augmentations de prix.Et Reuters de faire observer que ce n'est pas la première fois qu'Amazon est dans la ligne de mire pour ce genre de pratiques. En 2013, l'entreprise avait en effet déjà été pointée du doigt, parce qu'elle contraignait des vendeurs extérieurs à ne pas proposer sur sa plate-forme des produits plus chers que sur d'autres sites web. L'année dernière encore, l'Allemagne avait effectué une autre enquête, après qu'Amazon ait modifié ses conditions pour les fournisseurs extérieurs.