On connaît James Earl Jones en tant que prête-voix emblématique du Seigneur Sith le plus connu au monde, mais aussi en tant qu'acteur âgé aujourd'hui de 91 ans et qui a donc largement mérité de prendre sa retraite. Selon le magazine de divertissement Vanity Fair, Jones aurait à présent cédé l'archive de ses doublages à la startup ukrainienne Respeecher. Cette petite entreprise utiliserait l'intelligence artificielle afin de générer la voix bien connue pour le rôle de Dark Vador dans 'Obi-Wan Kenobi', une nouvelle série Star Wars sur Disney+.

Respeecher recourt à des clips vocaux ouà des extraits sonores pour cloner la voix de l'acteur et enregistrer ainsi de nouveaux dialogues, sans que l'acteur ne soit vraiment présent. Jones a eu l'opportunité de céder son archive vocale, après qu'il ait révélé vouloir réduire progressivement son rôle de Dark Vador.

Ce n'est pas la première fois que Lucasfilm, la société à l'initiative de Star Wars, utilise l'intelligence artificielle pour faire apparaître des acteurs, sans qu'ils ne soient présents. Le studio avait par exemple décidé de recréer par des moyens numériques l'image de l'actrice décédée Carrie Fisher pour l'intégrer dans le film Rogue One. Pour sa part, Jone a au moins eu la chance de pouvoir donner son autorisation pour l'utilisation de sa voix.

On connaît James Earl Jones en tant que prête-voix emblématique du Seigneur Sith le plus connu au monde, mais aussi en tant qu'acteur âgé aujourd'hui de 91 ans et qui a donc largement mérité de prendre sa retraite. Selon le magazine de divertissement Vanity Fair, Jones aurait à présent cédé l'archive de ses doublages à la startup ukrainienne Respeecher. Cette petite entreprise utiliserait l'intelligence artificielle afin de générer la voix bien connue pour le rôle de Dark Vador dans 'Obi-Wan Kenobi', une nouvelle série Star Wars sur Disney+.Respeecher recourt à des clips vocaux ouà des extraits sonores pour cloner la voix de l'acteur et enregistrer ainsi de nouveaux dialogues, sans que l'acteur ne soit vraiment présent. Jones a eu l'opportunité de céder son archive vocale, après qu'il ait révélé vouloir réduire progressivement son rôle de Dark Vador.Ce n'est pas la première fois que Lucasfilm, la société à l'initiative de Star Wars, utilise l'intelligence artificielle pour faire apparaître des acteurs, sans qu'ils ne soient présents. Le studio avait par exemple décidé de recréer par des moyens numériques l'image de l'actrice décédée Carrie Fisher pour l'intégrer dans le film Rogue One. Pour sa part, Jone a au moins eu la chance de pouvoir donner son autorisation pour l'utilisation de sa voix.