L'entreprise du Brabant Wallon, qui développe une thérapie contre l'apnée du sommeil sur la base d'une puce, entend recueillir 79 millions d'euros. Il apparaît à présent que l'offre en actions a été dépassée à plusieurs reprises. La période d'inscription se clôturera de ce fait mercredi déjà, plus tôt que prévu. Vendredi, le commerce des actions pourrait donc démarrer.

Neurostimulation

Nyxoah a mis au point une thérapie s'opposant au syndrome de l'apnée obstructive du sommeil (OSAS) par neurostimulation. Un neurostimulateur est implanté dans le menton du patient. Ce petit appareil est activé la nuit par une puce externe installée sous la peau.

L'entreprise du Brabant Wallon, qui développe une thérapie contre l'apnée du sommeil sur la base d'une puce, entend recueillir 79 millions d'euros. Il apparaît à présent que l'offre en actions a été dépassée à plusieurs reprises. La période d'inscription se clôturera de ce fait mercredi déjà, plus tôt que prévu. Vendredi, le commerce des actions pourrait donc démarrer.Nyxoah a mis au point une thérapie s'opposant au syndrome de l'apnée obstructive du sommeil (OSAS) par neurostimulation. Un neurostimulateur est implanté dans le menton du patient. Ce petit appareil est activé la nuit par une puce externe installée sous la peau.