Secure File Transfer recourt au cryptage bout-à-bout, afin que seuls l'expéditeur et le destinataire puissent lire les fichiers échangés. L'expéditeur d'un fichier voit apparaître un code QR et peut en faire une photo. Cette dernière est alors envoyée au destinataire, afin que ce dernier puisse faire scanner ledit code par sa webcam. Ce n'est qu'ensuite que le fichier peut être débloqué. Vous trouverez davantage d'informations techniques à ce propos ici.

Chaque envoi aura une taille maximale de 4 Go. L'expéditeur pourra paramétrer la durée de disponibilité d'un fichier et la fréquence de téléchargement possible. Le look du nouveau service ressemble fortement à celui de WeTransfer.

Il s'agit d'une version de test, insiste KPN. Le service n'est en effet pas encore prêt pour une utilisation à grande échelle. ''Nous allons examiner l'évolution et le feedback. Nous ne pouvons donc pas encore préjuger de la suite des événements'', conclut le fournisseur.