Ces deux dernières années, Koen Delvaux a travaillé chez Lampiris et brièvement à la VRT. Durant pas mal de temps, il fut actif comme consultant, mais opte à présent de nouveau pour un poste fixe dans un nouveau département chez Proximus.

"L'offre dont nous disposons aujourd'hui, est correcte et innovante, mais les télécommunications de demain vont à coup sûr évoluer", déclare Delvaux. "Avec mon équipe, nous allons rechercher de nouveaux services que nous pourrons lancer sur le marché."

Au sein du département à la consommation de Proximus, Delvaux dirigera une équipe de cinq personnes (qui devra encore être complétée). A côté de cette équipe, il y a aussi celle de Jan Sonck, en quête de nouvelles innovations pour le marché des entreprises.

Pour Delvaux, le défi consistera à cadrer son domaine avec précision: "Il y a beaucoup de place pour l'innovation, mais il s'agira de délimiter et de bien fixer ce que nous souhaitons proposer au client."

Ces deux dernières années, Koen Delvaux a travaillé chez Lampiris et brièvement à la VRT. Durant pas mal de temps, il fut actif comme consultant, mais opte à présent de nouveau pour un poste fixe dans un nouveau département chez Proximus."L'offre dont nous disposons aujourd'hui, est correcte et innovante, mais les télécommunications de demain vont à coup sûr évoluer", déclare Delvaux. "Avec mon équipe, nous allons rechercher de nouveaux services que nous pourrons lancer sur le marché."Au sein du département à la consommation de Proximus, Delvaux dirigera une équipe de cinq personnes (qui devra encore être complétée). A côté de cette équipe, il y a aussi celle de Jan Sonck, en quête de nouvelles innovations pour le marché des entreprises. Pour Delvaux, le défi consistera à cadrer son domaine avec précision: "Il y a beaucoup de place pour l'innovation, mais il s'agira de délimiter et de bien fixer ce que nous souhaitons proposer au client."