Dans un entretien accordé à l'agence Reuters, le fondateur et CEO de Kik, Ted Livingston, déclare qu'il a l'intention de mettre sous l'appellation Kin une monnaie virtuelle pour permettre aux utilisateurs d'acquérir des services numériques sur Kik et ailleurs.

Kin se baserait sur la chaîne de blocs Ethereum, un pendant du Bitcoin mieux connu.

Livingston fait observer que Kin pourrait directement devenir l'une des principales crypto-monnaies, du fait que Kik possède déjà 300 millions d'utilisateurs. Cela ne veut cependant pas dire que tous ces gens utiliseraient ladite monnaie. Dix pour cent de la quantité totale de la monnaie émise seraient publiquement accessibles.

Dans l'interview, Livingston annonce aussi que ce serait la première fois qu'une appli de média social lancerait sa propre monnaie. C'est vrai, mais ce n'est certainement pas la première fois que ce genre de plate-forme envisage les (micro-)paiements. C'est ainsi que depuis tout un temps, il est possible en Chine d'effectuer des paiements chez des commerçants et autres via Wechat. Whatsapp examine actuellement aussi un système du genre en Inde.

Dans un entretien accordé à l'agence Reuters, le fondateur et CEO de Kik, Ted Livingston, déclare qu'il a l'intention de mettre sous l'appellation Kin une monnaie virtuelle pour permettre aux utilisateurs d'acquérir des services numériques sur Kik et ailleurs. Kin se baserait sur la chaîne de blocs Ethereum, un pendant du Bitcoin mieux connu. Livingston fait observer que Kin pourrait directement devenir l'une des principales crypto-monnaies, du fait que Kik possède déjà 300 millions d'utilisateurs. Cela ne veut cependant pas dire que tous ces gens utiliseraient ladite monnaie. Dix pour cent de la quantité totale de la monnaie émise seraient publiquement accessibles. Dans l'interview, Livingston annonce aussi que ce serait la première fois qu'une appli de média social lancerait sa propre monnaie. C'est vrai, mais ce n'est certainement pas la première fois que ce genre de plate-forme envisage les (micro-)paiements. C'est ainsi que depuis tout un temps, il est possible en Chine d'effectuer des paiements chez des commerçants et autres via Wechat. Whatsapp examine actuellement aussi un système du genre en Inde.