Par le biais de Digital Trade Chain, KBC souhaite permettre aux entreprises de suivre efficacement des transactions avec d'autres parties étrangères en profitant d'une meilleure maîtrise des risques et d'un financement plus simple. Alors que les entreprises de plus grande envergure utilisent actuellement des crédits documentaires, cette application DTC aiderait principalement les acteurs de plus petite taille.

Une transaction implique l'acheteur, le vendeur, KBC et la banque de la contrepartie. La validation de chaque étape de la transaction sur la plate-forme accroît la sécurité du déroulement du deal. Ainsi, une transaction valable est traitée dans une comptabilité cryptée ne pouvant plus être modifiée ultérieurement.

KBC a développé la plate-forme en collaboration avec Cegeka. Un input a été demandé à 17 PME et l'application a été testée au sein de deux entreprises : Bru Textiles et Aristide. Les tests sur la plate-forme se poursuivent. S'ils se déroulent correctement, l'application sera ensuite lancée sur le marché.