Kaspersky signale que le logiciel antivirus Windows Defender de Microsoft ne peut être entièrement désactivé dans Windows 10. Les logiciels antivirus alternatifs sont de ce fait fortement contrecarrés, selon Kaspersky. L'entreprise de sécurité russe souhaite que non seulement la Commission européenne, mais aussi l'autorité allemande en charge de la concurrence examinent l'affaire. Précédemment déjà, Kaspersky avait déposé une plainte auprès de l'autorité russe en charge de la concurrence.

Kaspersky signale que le logiciel antivirus Windows Defender de Microsoft ne peut être entièrement désactivé dans Windows 10. Les logiciels antivirus alternatifs sont de ce fait fortement contrecarrés, selon Kaspersky. L'entreprise de sécurité russe souhaite que non seulement la Commission européenne, mais aussi l'autorité allemande en charge de la concurrence examinent l'affaire. Précédemment déjà, Kaspersky avait déposé une plainte auprès de l'autorité russe en charge de la concurrence.