Il est question d'une amende de 15.000 euros. L'Autorité de protection des données déclare que Jubel ne respecte pas loi sur les cookies, laquelle stipule entre autres qu'un site web doit offrir à ses visiteurs le choix d'accepter ou non les cookies. Le site doit également expliquer clairement quels cookies sont utilisés et pourquoi. Selon l'Autorité de protection des données, Jubel ne répondait pas à ces conditions.

Jubel disposa pendant un certain temps d'un 'cookiewall' imposant aux utilisateurs d'accepter les cookies, s'ils voulaient accéder au site. Suite à des protestations, ce 'mur' fut transformé en une case d'approbation, mais qui était cochée préalablement déjà. Ici encore, les règles GDPR n'étaient pas respectées, parce qu'il s'agit dans ce cas de ce qu'on appelle un 'opt-out' (l'utilisateur doit décocher le case pour refuser) en lieu et place d'un 'opt-in', par lequel l'utilisateur choisit lui-même de cocher la case pour accepter les cookies. Les informations relatives aux cookies sur le site seraient en outre insuffisantes.

En réaction à cette nouvelle, Jubel prétend dans un communiqué posté sur son blog avoir commis une erreur et semble entre-temps avoir adapté sa politique en matière de cookies.

Il s'agit en tout cas de la première amende du genre infligée par l'Autorité de protection des données. Le risque est grand que ce ne soit pas la dernière. Une majorité de sites web belges n'est en effet pas en règle avec la loi, selon le journal flamand De Standaard.

Il est question d'une amende de 15.000 euros. L'Autorité de protection des données déclare que Jubel ne respecte pas loi sur les cookies, laquelle stipule entre autres qu'un site web doit offrir à ses visiteurs le choix d'accepter ou non les cookies. Le site doit également expliquer clairement quels cookies sont utilisés et pourquoi. Selon l'Autorité de protection des données, Jubel ne répondait pas à ces conditions. Jubel disposa pendant un certain temps d'un 'cookiewall' imposant aux utilisateurs d'accepter les cookies, s'ils voulaient accéder au site. Suite à des protestations, ce 'mur' fut transformé en une case d'approbation, mais qui était cochée préalablement déjà. Ici encore, les règles GDPR n'étaient pas respectées, parce qu'il s'agit dans ce cas de ce qu'on appelle un 'opt-out' (l'utilisateur doit décocher le case pour refuser) en lieu et place d'un 'opt-in', par lequel l'utilisateur choisit lui-même de cocher la case pour accepter les cookies. Les informations relatives aux cookies sur le site seraient en outre insuffisantes. En réaction à cette nouvelle, Jubel prétend dans un communiqué posté sur son blog avoir commis une erreur et semble entre-temps avoir adapté sa politique en matière de cookies. Il s'agit en tout cas de la première amende du genre infligée par l'Autorité de protection des données. Le risque est grand que ce ne soit pas la dernière. Une majorité de sites web belges n'est en effet pas en règle avec la loi, selon le journal flamand De Standaard.