L'appellation est un hommage rendu à John Glenn, qui fut en 1962 le premier Américain à tourner en orbite autour de la Terre. La fusée New Glenn devrait transporter dans l'espace tant des humains que des satellites commerciaux. Les lancements devraient se faire à partir de la base spatiale de Cap Canaveral en Floride.

Selon Bezos, la nouvelle fusée devrait décoller avant la fin de cette décennie être capable de faire atterrir sur notre Terre le premier étage, à savoir la partie de la fusée responsable du lancement, afin qu'il puisse être réutilisé, à l'instar de ce qui se passe avec la New Shepard de Blue Origin. Cette dernière fusée était cependant nettement moins puissante, ce qui fait qu'elle ne pouvait rien mettre en orbite autour de la Terre. La New Glenn, elle, devrait en être capable.

Bezos a encore révélé qu'un projet appelé 'New Armstrong' était aussi au planning. Ce nom laisserait supposer que la Lune est visée elle aussi, mais le directeur n'a rien voulu révéler de plus que l'appellation.

L'appellation est un hommage rendu à John Glenn, qui fut en 1962 le premier Américain à tourner en orbite autour de la Terre. La fusée New Glenn devrait transporter dans l'espace tant des humains que des satellites commerciaux. Les lancements devraient se faire à partir de la base spatiale de Cap Canaveral en Floride.Selon Bezos, la nouvelle fusée devrait décoller avant la fin de cette décennie être capable de faire atterrir sur notre Terre le premier étage, à savoir la partie de la fusée responsable du lancement, afin qu'il puisse être réutilisé, à l'instar de ce qui se passe avec la New Shepard de Blue Origin. Cette dernière fusée était cependant nettement moins puissante, ce qui fait qu'elle ne pouvait rien mettre en orbite autour de la Terre. La New Glenn, elle, devrait en être capable.Bezos a encore révélé qu'un projet appelé 'New Armstrong' était aussi au planning. Ce nom laisserait supposer que la Lune est visée elle aussi, mais le directeur n'a rien voulu révéler de plus que l'appellation.