Mercredi, un message de ce compte officiel avait annoncé la suppression du CST. "Vous voyez, ce n'est pas plus difficile que cela", riait le pirate, qui avait rebaptisé le profil au nom de "Jeanneke Hesp" (Jeannette Jambon).

Une plainte contre X a été déposée à la police. Jeudi à la mi-journée, le cabinet du ministre-président n'en avait pas fini avec ce problème. Il assurait qu'un contact avait été pris dès mercredi avec Twitter, qui disait avoir bloqué le compte immédiatement, contrairement à ce qui est apparu jeudi matin. Ce n'est que dans l'après-midi que le cabinet de M. Jambon a pu confirmer la reprise de contrôle. "Nous mettons tout en oeuvre pour que cela ne se reproduise plus", a indiqué un porte-parole. Il a assuré que d'autres systèmes, comme la boîte mail du ministre-président, n'ont pas été piratés.

Mercredi, un message de ce compte officiel avait annoncé la suppression du CST. "Vous voyez, ce n'est pas plus difficile que cela", riait le pirate, qui avait rebaptisé le profil au nom de "Jeanneke Hesp" (Jeannette Jambon).Une plainte contre X a été déposée à la police. Jeudi à la mi-journée, le cabinet du ministre-président n'en avait pas fini avec ce problème. Il assurait qu'un contact avait été pris dès mercredi avec Twitter, qui disait avoir bloqué le compte immédiatement, contrairement à ce qui est apparu jeudi matin. Ce n'est que dans l'après-midi que le cabinet de M. Jambon a pu confirmer la reprise de contrôle. "Nous mettons tout en oeuvre pour que cela ne se reproduise plus", a indiqué un porte-parole. Il a assuré que d'autres systèmes, comme la boîte mail du ministre-président, n'ont pas été piratés.