De Bock, actif chez delaware depuis 2004, croit fermement dans les principes d'un mandat de cinq ans et d'un leadership distribué. 'On voit que chaque managing director enrichit la fonction. Je vais ainsi relever d'autres défis que ceux de mon prédécesseur. Mais au bout de cinq ans, il y a le danger que certaines choses deviennent par trop évidentes. Dans ce cas, un nouveau managing director osera remettre en question certaines choses, du fait qu'il sera encore en phase de recherche', affirme De Bock.

De Bock prévoit aussi dans les cinq années à venir une croissance pour delaware Belux, même s'il suppose qu'elle sera moins rapide que par le passé. Pour le nouveau managing director, il sera en outre crucial de conserver l'image de l'entreprise: 'C'est précisément notre culture unique et notre approche pragmatique qui nous rendent si forts. Nous continuerons d'engager des jeunes collaborateurs pour les intégrer à notre stratégie delaware.'

De Bock, actif chez delaware depuis 2004, croit fermement dans les principes d'un mandat de cinq ans et d'un leadership distribué. 'On voit que chaque managing director enrichit la fonction. Je vais ainsi relever d'autres défis que ceux de mon prédécesseur. Mais au bout de cinq ans, il y a le danger que certaines choses deviennent par trop évidentes. Dans ce cas, un nouveau managing director osera remettre en question certaines choses, du fait qu'il sera encore en phase de recherche', affirme De Bock.De Bock prévoit aussi dans les cinq années à venir une croissance pour delaware Belux, même s'il suppose qu'elle sera moins rapide que par le passé. Pour le nouveau managing director, il sera en outre crucial de conserver l'image de l'entreprise: 'C'est précisément notre culture unique et notre approche pragmatique qui nous rendent si forts. Nous continuerons d'engager des jeunes collaborateurs pour les intégrer à notre stratégie delaware.'