Hamande fut pendant quasiment quatre ans président de l'IPBT durant son premier mandat. Son deuxième mandat venait à échéance l'année prochaine. Chez le régulateur, il sera remplacé par Bernardo Herman, actif ces onze dernières années chez CSA, le régulateur francophone des médias.

Durant les deux années écoulées, Herman dirigea les activités européennes chez le régulateur. Entre 2004 et 2006 déjà, il travailla pendant deux ans pour l'IBPT en tant que conseiller juridique. Il reprendra les tâches d'Hamande, à savoir le marché postal, le contrôle, la sécurité réseautique et l'IT. L'IBPT transmet ses félicitations tant à Hamande qu'à son successeur.

BOSA

Dans sa nouvelle fonction, Hamande prendra les rênes de la Direction Générale Transformation Digitale, une composante du SPF Stratégie et Appui (BOSA) qui supporte le gouvernement et les organisations fédérales tout au long de leur numérisation. Avant d'entrer à l'IBPT en 2013, Hamande travailla chez Belgacom (aujourd'hui Proximus) en qualité de director public affairs.

Durant sa carrière à l'IBPT, Hamande fut également actif au niveau international. Il fut ainsi co-président de l'Universal Postal Union, conseiller auprès du régulateur européen BEREC et au sein de l'European Regulators Group for Postal Services.

Son départ de l'IBPT était de toute façon proche. Les conseillers ne peuvent en effet briguer que deux mandats. Or le second mandat d'Hamande prenait fin en 2022.

Hamande fut pendant quasiment quatre ans président de l'IPBT durant son premier mandat. Son deuxième mandat venait à échéance l'année prochaine. Chez le régulateur, il sera remplacé par Bernardo Herman, actif ces onze dernières années chez CSA, le régulateur francophone des médias.Durant les deux années écoulées, Herman dirigea les activités européennes chez le régulateur. Entre 2004 et 2006 déjà, il travailla pendant deux ans pour l'IBPT en tant que conseiller juridique. Il reprendra les tâches d'Hamande, à savoir le marché postal, le contrôle, la sécurité réseautique et l'IT. L'IBPT transmet ses félicitations tant à Hamande qu'à son successeur.Dans sa nouvelle fonction, Hamande prendra les rênes de la Direction Générale Transformation Digitale, une composante du SPF Stratégie et Appui (BOSA) qui supporte le gouvernement et les organisations fédérales tout au long de leur numérisation. Avant d'entrer à l'IBPT en 2013, Hamande travailla chez Belgacom (aujourd'hui Proximus) en qualité de director public affairs.Durant sa carrière à l'IBPT, Hamande fut également actif au niveau international. Il fut ainsi co-président de l'Universal Postal Union, conseiller auprès du régulateur européen BEREC et au sein de l'European Regulators Group for Postal Services.Son départ de l'IBPT était de toute façon proche. Les conseillers ne peuvent en effet briguer que deux mandats. Or le second mandat d'Hamande prenait fin en 2022.