Dorsey est en visite en Inde, l'un des principaux marchés de croissance pour son réseau social et pour la technologie mobile en général. Durant son voyage, il souhaite notamment ouvrir le débat avec des journalistes et des activistes à propos de leurs expériences sur Twitter, qui est accusé de faciliter l'intimidation de femmes indiennes éminentes.

Durant l'une de ces rencontres, il portait un écriteau avec le message librement traduit suivant: 'Supprimez la patriarchie brahmane'. Il s'agit là d'une référence claire au système des castes existant en Inde, dont les Brahmanes occupent la position la plus élevée. Une fois la rencontre terminée, il continua, selon le journal The Guardian, d'exhiber encore et toujours l'écriteau, au moment où une photo du groupe était prise.

Un responsable de Twitter s'est entre-temps excusé en affirmant que ni Twitter, ni Dorsey ne soutiennent le message, selon lequel le système des castes hindou, mais aussi une société dominée par les hommes doivent être démantelés. Mais cette intervention a aussi fait l'objet de critiques de la part d'activistes indiens qui s'opposent, eux, à ces deux systèmes.