La première sonde israélienne "Beresheet" n'a pu atterrir sur la lune jeudi dernier. Des problèmes techniques se sont en effet manifestés lors de la dernière phase de la descente. Le moteur principal s'est arrêté, avant de redémarrer quelques instants plus tard, mais en vain.

Si l'alunissage avait pu se faire, Israël aurait été le quatrième pays au monde à avoir mené à bien ce genre mission sur la lune, après les Etats-Unis, la Russie et la Chine. Il s'agissait aussi de la première mission privée de l'histoire.

Le président et sponsor principal de SpaceIL, Morris Kahn, a annoncé ce week-end son intention de lancer une deuxième sonde grâce à un important support international: il s'agira de Beresheet 2. "C'est parti, et j'espère que cette fois, nous réussirons dans notre entreprise et que nous planterons notre drapeau à la surface de la lune."

Le nouveau projet a donc démarré hier (dimanche) par une réunion avec toute l'équipe, selon Kahn.