Le gestionnaire de centres de données basé aux Pays-Bas Interxion envisage un passage en bourse. C'est du moins ce qu'annonce le journal britannique The Sunday Times, se fondant pour cela sur ses propres sources.

L'éventuel passage à la bourse de Londres se chiffrerait à pas moins de 200 millions de livres, soit environ 400 millions d'euros. Interxion - prononcez 'interaction' - a sollicité la banque d'affaires américaine Bear Stearns pour mettre sur pied l'entreprise financière.

Toujours selon The Sunday Times, la vente de l'entreprise - dirigée par l'investisseur new-yorkais Baker Capital - fait également partie des possibilités. A ce jour, Interxion n'a pas encore réagi à l'annonce. Fondée en 1998, Interxion compte déjà 22 centres de données, répartis dans onze pays. En Belgique, Interxion possède un grand centre de données à Zaventem.

Le gestionnaire de centres de données basé aux Pays-Bas Interxion envisage un passage en bourse. C'est du moins ce qu'annonce le journal britannique The Sunday Times, se fondant pour cela sur ses propres sources. L'éventuel passage à la bourse de Londres se chiffrerait à pas moins de 200 millions de livres, soit environ 400 millions d'euros. Interxion - prononcez 'interaction' - a sollicité la banque d'affaires américaine Bear Stearns pour mettre sur pied l'entreprise financière. Toujours selon The Sunday Times, la vente de l'entreprise - dirigée par l'investisseur new-yorkais Baker Capital - fait également partie des possibilités. A ce jour, Interxion n'a pas encore réagi à l'annonce. Fondée en 1998, Interxion compte déjà 22 centres de données, répartis dans onze pays. En Belgique, Interxion possède un grand centre de données à Zaventem.