Le frère d'Elon Musk a acheté le service "Intel Drone Light Shows", selon sa dénomination officielle, par le biais de sa société nouvellement fondée Nova Sky Stories. Le montant déboursé est inconnu. L'acquisition concerne un total de quelque neuf mille drones.

La principale caractéristique des drones est qu'ils peuvent voler et se déplacer en formation et ainsi tracer des figures dans les airs. Nous les avons vus à l'oeuvre lors des derniers Jeux olympiques et du Superbowl américain notamment. Intel s'est lancée dans les spectacles de drones après avoir acquis Ascending Technologies en 2016. Son cofondateur et PDG Daniel Gurdan passe également chez Nova Sky Stories.

Intel confirme à The Register avoir vendu "certaines parties" de son entreprise de drones et ne plus avoir d'activités liées aux drones. Cela signifie que d'autres divisions Drones ont également été fermées ou vendues entre-temps.

Priorité au coeur de métier

Pour Intel, la vente s'inscrit dans un cadre plus large. Sous l'un de ses anciens PDG, Brian Krzanich, la société a lancé un certain nombre d'activités parallèles, dont la réalité augmentée et la réalité virtuelle, les objets connectés portables, les lunettes intelligentes, les drones, etc. Entre-temps, Intel a toutefois subi de nombreux revers sur le marché des puces. Bien avant la pénurie actuelle de puces, l'entreprise n'est pas parvenue à réduire le processus de production (ce qui rend les puces plus économiques et plus rapides).

Depuis l'arrivée de Pat Gelsinger au poste de PDG début 2021, l'entreprise met de nouveau l'accent sur les puces. Intel prévoit de nouvelles usines de puces aux États-Unis, en Europe et ailleurs. Elle produira également pour la première fois des puces pour d'autres vendeurs et souhaite se concentrer principalement sur ce produit. Raison pour laquelle elle s'est débarrassée des activités parallèles telles que les spectacles de drones.

Le frère d'Elon Musk a acheté le service "Intel Drone Light Shows", selon sa dénomination officielle, par le biais de sa société nouvellement fondée Nova Sky Stories. Le montant déboursé est inconnu. L'acquisition concerne un total de quelque neuf mille drones.La principale caractéristique des drones est qu'ils peuvent voler et se déplacer en formation et ainsi tracer des figures dans les airs. Nous les avons vus à l'oeuvre lors des derniers Jeux olympiques et du Superbowl américain notamment. Intel s'est lancée dans les spectacles de drones après avoir acquis Ascending Technologies en 2016. Son cofondateur et PDG Daniel Gurdan passe également chez Nova Sky Stories.Intel confirme à The Register avoir vendu "certaines parties" de son entreprise de drones et ne plus avoir d'activités liées aux drones. Cela signifie que d'autres divisions Drones ont également été fermées ou vendues entre-temps.Pour Intel, la vente s'inscrit dans un cadre plus large. Sous l'un de ses anciens PDG, Brian Krzanich, la société a lancé un certain nombre d'activités parallèles, dont la réalité augmentée et la réalité virtuelle, les objets connectés portables, les lunettes intelligentes, les drones, etc. Entre-temps, Intel a toutefois subi de nombreux revers sur le marché des puces. Bien avant la pénurie actuelle de puces, l'entreprise n'est pas parvenue à réduire le processus de production (ce qui rend les puces plus économiques et plus rapides).Depuis l'arrivée de Pat Gelsinger au poste de PDG début 2021, l'entreprise met de nouveau l'accent sur les puces. Intel prévoit de nouvelles usines de puces aux États-Unis, en Europe et ailleurs. Elle produira également pour la première fois des puces pour d'autres vendeurs et souhaite se concentrer principalement sur ce produit. Raison pour laquelle elle s'est débarrassée des activités parallèles telles que les spectacles de drones.