L'année dernière, Intel révélait qu'elle allait fortement investir dans sa production de puces. Elle avait déjà évoqué une usine en Ohio (Etats-Unis), ainsi que des plans pour deux autres en Europe. Intel avait déjà laissé entendre vouloir injecter quelque 95 milliards de dollars dans des sites européens sur une période de dix ans.

Pour l'usine dont il est question ici, il y avait beaucoup de pays intéressés, dont la Belgique, mais une source de l'agence Reuters signale qu'Intel a opté pour Magdebourg, un choix qui serait rendu public le 4 mars (vendredi).

Magdebourg est une ville de 235.000 habitants située entre Hanovre, Berlin et Leipzig. C'est aussi la capitale du land de Saxe-Anhalt. Elle héberge une université et propose un espace suffisant pour accueillir ce genre d'usine. Comme autres emplacements, Reuters cite la France ou l'Italie, comme si la décision n'était pas encore définitivement prise.

Le choix d'Intel dépend en fait de plusieurs facteurs comme la disponibilité d'un personnel bien formé, mais comme aussi la stabilité régionale et le montant des subsides que la firme pourrait obtenir. Ce dernier point est important en vue de rendre l'usine rapidement rentable. Plus une usine de puces est sophistiquée, plus sa réalisation coûte cher. Mais la technologie évolue rapidement elle aussi, ce qui fait que la valeur des puces produites se met à diminuer après quelques années.

Ce qui importe dans toute cette histoire, c'est que l'Europe mise sur une production de puces davantage locale à cause de la carence mondiale qu'on connaît actuellement. L'ambition est de produire d'ici 2030 vingt pour cent des puces mondiales en Europe.

L'année dernière, Intel révélait qu'elle allait fortement investir dans sa production de puces. Elle avait déjà évoqué une usine en Ohio (Etats-Unis), ainsi que des plans pour deux autres en Europe. Intel avait déjà laissé entendre vouloir injecter quelque 95 milliards de dollars dans des sites européens sur une période de dix ans.Pour l'usine dont il est question ici, il y avait beaucoup de pays intéressés, dont la Belgique, mais une source de l'agence Reuters signale qu'Intel a opté pour Magdebourg, un choix qui serait rendu public le 4 mars (vendredi).Magdebourg est une ville de 235.000 habitants située entre Hanovre, Berlin et Leipzig. C'est aussi la capitale du land de Saxe-Anhalt. Elle héberge une université et propose un espace suffisant pour accueillir ce genre d'usine. Comme autres emplacements, Reuters cite la France ou l'Italie, comme si la décision n'était pas encore définitivement prise.Le choix d'Intel dépend en fait de plusieurs facteurs comme la disponibilité d'un personnel bien formé, mais comme aussi la stabilité régionale et le montant des subsides que la firme pourrait obtenir. Ce dernier point est important en vue de rendre l'usine rapidement rentable. Plus une usine de puces est sophistiquée, plus sa réalisation coûte cher. Mais la technologie évolue rapidement elle aussi, ce qui fait que la valeur des puces produites se met à diminuer après quelques années.Ce qui importe dans toute cette histoire, c'est que l'Europe mise sur une production de puces davantage locale à cause de la carence mondiale qu'on connaît actuellement. L'ambition est de produire d'ici 2030 vingt pour cent des puces mondiales en Europe.