Cette année, Intel cible un chiffre d'affaires de 76 milliards de dollars, en hausse d'un peu moins de deux pour cent. Pour 2025, les rentrées devraient progresser de dix pour cent et d'ici 2026 de douze pour cent, au terme d'une 'phase d'investissement'. Jusqu'à présent, les analystes tablaient sur une croissance d'un pour cent en 2022, de trois pour cent d'ici 2023 et de huit pour cent en 2024.

Une demande en forte augmentation

Contrairement à ses concurrentes, la firme américaine n'a jusqu'à présent guère pu profiter de la demande en forte augmentation de puces informatiques. Cette demande a en fait explosé d'une part suite au télétravail davantage exploité durant la pandémie du corona et d'autre part à cause de la présence de circuit intégrés dans toujours plus de produits.

Le CEO Pat Gelsinger n'a pris que l'année dernière le pouvoir chez Intel. Son objectif est de restaurer la part de marché de l'entreprise. 'Je suis confiant à l'idée d'accélérer notre plan', a-t-il insisté ce vendredi. Intel entend investir des dizaines de milliards de dollars dans de nouvelles usines, revoir sa production actuelle et pénétrer sur de nouveaux marchés tels celui des cartes graphiques. Son CFO Dave Zinsner a en outre promis une plus grande discipline financière.

Cette année, Intel cible un chiffre d'affaires de 76 milliards de dollars, en hausse d'un peu moins de deux pour cent. Pour 2025, les rentrées devraient progresser de dix pour cent et d'ici 2026 de douze pour cent, au terme d'une 'phase d'investissement'. Jusqu'à présent, les analystes tablaient sur une croissance d'un pour cent en 2022, de trois pour cent d'ici 2023 et de huit pour cent en 2024.Contrairement à ses concurrentes, la firme américaine n'a jusqu'à présent guère pu profiter de la demande en forte augmentation de puces informatiques. Cette demande a en fait explosé d'une part suite au télétravail davantage exploité durant la pandémie du corona et d'autre part à cause de la présence de circuit intégrés dans toujours plus de produits.Le CEO Pat Gelsinger n'a pris que l'année dernière le pouvoir chez Intel. Son objectif est de restaurer la part de marché de l'entreprise. 'Je suis confiant à l'idée d'accélérer notre plan', a-t-il insisté ce vendredi. Intel entend investir des dizaines de milliards de dollars dans de nouvelles usines, revoir sa production actuelle et pénétrer sur de nouveaux marchés tels celui des cartes graphiques. Son CFO Dave Zinsner a en outre promis une plus grande discipline financière.