TechCrunch avait en novembre dernier déjà signalé qu'Intel ne s'intéressait plus aux wearables suite à l'échec de sa montre fitness Basis. Selon CNBC, lors de ce même mois, 80 pour cent des collaborateurs concernés auraient été déplacés, alors que le département aurait été entièrement fermé, il y a deux semaines.

Intel n'a pas encore réagi à cette rumeur, mais la chaîne CNBC fait observer que l'entreprise n'a plus repris les wearables dans ses résultats depuis 2014 déjà.

TechCrunch avait en novembre dernier déjà signalé qu'Intel ne s'intéressait plus aux wearables suite à l'échec de sa montre fitness Basis. Selon CNBC, lors de ce même mois, 80 pour cent des collaborateurs concernés auraient été déplacés, alors que le département aurait été entièrement fermé, il y a deux semaines.Intel n'a pas encore réagi à cette rumeur, mais la chaîne CNBC fait observer que l'entreprise n'a plus repris les wearables dans ses résultats depuis 2014 déjà.