"Dans l'activité des puces-modems pour smartphones, nous constatons qu'il n'y a pas de voie bien nette menant à la rentabilité et à des rentrées positives", déclare Bob Swan, le CEO d'Intel, dans un communiqué.

Ce choix d'Intel a été fait après que le fondeur de puces Qualcomm et Apple aient aplani leur différend à propos de ces puces-modems. Il en résulte qu'Apple achètera de nouveau ses puces chez Qualcomm. De son côté, Intel continuera de se focaliser sur les modems 4G et 5G pour PC, IoT et autres appareils.

Cette nouvelle n'est pas une grande surprise, quand on sait que les puces d'Intel n'étaient pas encore prêtes et qu'Apple serait son client principal. A présent que ce client s'associe de nouveau à un concurrent, tout semble indiquer qu'Intel ne voit plus aucun intérêt dans ce segment du marché.