La 10ème génération a reçu le nom de code Ice Lake et repose sur un processus de production à 10 nanomètres. Intel promet que cette génération se caractérisera par des performances AI 2,5x meilleures, par des prestations graphiques 2x supérieures et par des vitesses sans fil 3x plus élevées.

Pour les prestations graphiques, Intel s'appuie sur Iris Plus. Il sera ainsi possible de visionner des vidéos en 4K et de faire tourner des 'milliers de jeux populaires' en 1.080p (full HD). Pour le wifi, Ice Lake supporte Wi-Fi 6, qui peut accepter jusqu'à 1 Gbps. La nouvelle génération supporte également Thunderbolt 3.

Au niveau des performances AI, Intel se déclare enthousiaste à propos de son Intel DL ('Deep Learning') Boost. Selon Intel, cette nouvelle architecture graphique est capable de fournir jusqu'à 1 téraflop de puissance de calcul vectorielle. Elle incorpore aussi le Gaussian Network Accelerator d'Intel dans le SoC (System-on-a-Chip, la plate-forme où sont intégrés non seulement le processeur, mais aussi certains composants).

Les puces de la 10ème génération se déclineront en séries i3 à i7 et en versions jusqu'à 4 coeurs et 8 threads.

L'i9 pour les joueurs

En même temps que cette annonce, Intel promet aussi de rénover sa précédente génération (9ème) de puces. C'est ainsi que pour les joueurs, l'entreprise prévoit à partir de l'été une puce spéciale i9-9900KS, à savoir un processeur desktop à 5 GHz.

Professionnel

Sur le marché professionnel, Intel introduit la 9ème génération de la série de processeurs Intel Core vPro, quasiment identique à la 9ème génération précédente, tout en offrant des possibilités supplémentaires pour les utilisateurs professionnels, notamment en matière de sécurisation et de gestion à distance. Pour la première fois, une puce i9 vPro cadencée jusqu'à 5 GHz (4,8 GHz sur les ordinateurs portables) est prévue. Les postes de travail fixes et mobiles auront le choix parmi quatorze nouveaux processeurs Xeon E, basés eux aussi sur la plate-forme vPro.