Lors de l'Intel Developer Forum (IDF), le CEO Brian Krzanich a évoqué l'avenir de l'entreprise. Il a notamment procédé à la démonstration de Project Alloy, un casque combinant mondes réel et virtuel, ce qui nous fait aussitôt penser à l'Hololens de Microsoft.

Mais Intel va aussi collaborer étroitement avec Microsoft en matière d'hologrammes. L'objectif est d'équiper l'année prochaine Windows 10 de ce qu'on appelle le 'Windows Holographic Shell', afin de permettre au système d'exploitation de fonctionner avec des casques de réalité virtuelle (VR).

En plus de la réalité virtuelle, Intel souhaite également miser pleinement sur les voitures autonomes et les villes intelligentes. Et ce n'est pas illogique dans la mesure où l'entreprise est encore et toujours l'acteur dominant dans le domaine des processeurs pour ordinateurs de bureau et portables, mais a raté le coche sur le marché des smartphones et des tablettes. Or dans les voitures, la VR et les villes intelligentes, l'on se focalise de nouveau sur des puces plus puissantes, ce qui constitue historiquement le point fort d'Intel.

Lors de l'Intel Developer Forum (IDF), le CEO Brian Krzanich a évoqué l'avenir de l'entreprise. Il a notamment procédé à la démonstration de Project Alloy, un casque combinant mondes réel et virtuel, ce qui nous fait aussitôt penser à l'Hololens de Microsoft.Mais Intel va aussi collaborer étroitement avec Microsoft en matière d'hologrammes. L'objectif est d'équiper l'année prochaine Windows 10 de ce qu'on appelle le 'Windows Holographic Shell', afin de permettre au système d'exploitation de fonctionner avec des casques de réalité virtuelle (VR).En plus de la réalité virtuelle, Intel souhaite également miser pleinement sur les voitures autonomes et les villes intelligentes. Et ce n'est pas illogique dans la mesure où l'entreprise est encore et toujours l'acteur dominant dans le domaine des processeurs pour ordinateurs de bureau et portables, mais a raté le coche sur le marché des smartphones et des tablettes. Or dans les voitures, la VR et les villes intelligentes, l'on se focalise de nouveau sur des puces plus puissantes, ce qui constitue historiquement le point fort d'Intel.