Le géant des puces Intel annonce vouloir rendre Mobileye publique. L'entreprise signale qu'elle a remis au régulateur boursier américain SEC les documents nécessaires pour une entrée à la Bourse (IPO) sous pli fermé. En faisant entrer Mobileye à la Bourse, Intel pourrait lever jusqu'à 50 milliards de dollars, selon Bloomberg.

Mobileye produit des systèmes de caméra et le logiciel connexe destinés à équiper des voitures autonomes. L'entreprise israélienne est surtout connue du grand public comme étant à l'initiative du logiciel AutoPilot de Tesla.

Intel avait racheté Mobileye en 2017 pour quelque quinze milliards de dollars, après avoir collaboré avec elle durant quelques années. En reprenant l'entreprise, Intel acquit toute une série de technologies et de brevets en matière de conduite autonome, dont le 'cruise control' intelligent et les systèmes de caméra.

Le fondeur de puces voulait initialement intégrer l'entreprise à son propre département des voitures autonomes, mais tout semble à présent indiquer qu'elle demeurera donc plus ou moins indépendante. Mobileye fournit actuellement sa technologie à divers constructeurs automobiles, dont Tesla bien sûr, mais aussi Volkswagen et Ford. En décembre déjà, le géant des puces avait signalé vouloir faire entrer Mobileye à la Bourse. On ignore pour l'instant combien d'actions seront émises et leur valeur.

Le géant des puces Intel annonce vouloir rendre Mobileye publique. L'entreprise signale qu'elle a remis au régulateur boursier américain SEC les documents nécessaires pour une entrée à la Bourse (IPO) sous pli fermé. En faisant entrer Mobileye à la Bourse, Intel pourrait lever jusqu'à 50 milliards de dollars, selon Bloomberg.Mobileye produit des systèmes de caméra et le logiciel connexe destinés à équiper des voitures autonomes. L'entreprise israélienne est surtout connue du grand public comme étant à l'initiative du logiciel AutoPilot de Tesla.Intel avait racheté Mobileye en 2017 pour quelque quinze milliards de dollars, après avoir collaboré avec elle durant quelques années. En reprenant l'entreprise, Intel acquit toute une série de technologies et de brevets en matière de conduite autonome, dont le 'cruise control' intelligent et les systèmes de caméra.Le fondeur de puces voulait initialement intégrer l'entreprise à son propre département des voitures autonomes, mais tout semble à présent indiquer qu'elle demeurera donc plus ou moins indépendante. Mobileye fournit actuellement sa technologie à divers constructeurs automobiles, dont Tesla bien sûr, mais aussi Volkswagen et Ford. En décembre déjà, le géant des puces avait signalé vouloir faire entrer Mobileye à la Bourse. On ignore pour l'instant combien d'actions seront émises et leur valeur.