Avec un montant de 16,7 milliards de dollars, Altera représente le rachat le plus important de l'histoire d'Intel. Désormais, la nouvelle filiale opèrera sous l'appellation Programmable Solutions Group, même si Intel promet que les produits existants et le support continueront d'exister. La nouvelle division sera dirigée par Dan McNamara qui travaille pour l'entreprise depuis la fin des années 90 déjà et dont la fonction la plus récente était celle de vice-président et directeur général.

Le rachat remonte à juin déjà, mais il fallait encore attendre que les autorités en charge de la concurrence aux Etats-Unis, en Europe et en Chine donnent leur feu vert.

Tout comme Intel, Altera produit des puces, mais se concentre principalement sur l'industrie automobile, les applications médicales et les télécommunications. Elle est spécialisée dans ce qu'on appelle les 'Field Programmable Gate Arrays' (FPGA), des puces capables d'exécuter des tâches spécifiques plus rapidement que les processeurs ordinaires. Voilà qui explique pourquoi cette entreprise représente un rachat intéressant pour Intel, qui tente depuis un petit temps déjà de se diversifier sur le marché des puces.

Avec un montant de 16,7 milliards de dollars, Altera représente le rachat le plus important de l'histoire d'Intel. Désormais, la nouvelle filiale opèrera sous l'appellation Programmable Solutions Group, même si Intel promet que les produits existants et le support continueront d'exister. La nouvelle division sera dirigée par Dan McNamara qui travaille pour l'entreprise depuis la fin des années 90 déjà et dont la fonction la plus récente était celle de vice-président et directeur général.Le rachat remonte à juin déjà, mais il fallait encore attendre que les autorités en charge de la concurrence aux Etats-Unis, en Europe et en Chine donnent leur feu vert. Tout comme Intel, Altera produit des puces, mais se concentre principalement sur l'industrie automobile, les applications médicales et les télécommunications. Elle est spécialisée dans ce qu'on appelle les 'Field Programmable Gate Arrays' (FPGA), des puces capables d'exécuter des tâches spécifiques plus rapidement que les processeurs ordinaires. Voilà qui explique pourquoi cette entreprise représente un rachat intéressant pour Intel, qui tente depuis un petit temps déjà de se diversifier sur le marché des puces.