Le procès dure depuis dix ans maintenant et porte sur le fait qu'à l'époque, Intel présenta un benchmark indiquant que le Pentium 4 faisait mieux que l'Athlon Thunderbird d'AMD. Tel n'était cependant pas le cas, ce qui déboucha sur un procès de type 'class action'.

L'été dernier déjà, Intel avait été condamnée, mais l'on connaît à présent la sanction. L'entreprise doit rembourser 15 dollars à chaque client américain d'un Pentium 4 de la première génération. Il s'agit de puces achetées entre le 20 novembre 2000 et le 31 décembre 2001. Cette compensation ne s'appliquera toutefois pas aux clients belges.

La Justice impose en outre à Intel d'effectuer un don de quatre millions de dollars à des oeuvres de bienfaisance dans l'enseignement.

Le procès dure depuis dix ans maintenant et porte sur le fait qu'à l'époque, Intel présenta un benchmark indiquant que le Pentium 4 faisait mieux que l'Athlon Thunderbird d'AMD. Tel n'était cependant pas le cas, ce qui déboucha sur un procès de type 'class action'.L'été dernier déjà, Intel avait été condamnée, mais l'on connaît à présent la sanction. L'entreprise doit rembourser 15 dollars à chaque client américain d'un Pentium 4 de la première génération. Il s'agit de puces achetées entre le 20 novembre 2000 et le 31 décembre 2001. Cette compensation ne s'appliquera toutefois pas aux clients belges.La Justice impose en outre à Intel d'effectuer un don de quatre millions de dollars à des oeuvres de bienfaisance dans l'enseignement.