On ne sait pas encore clairement si les règles s'appliqueront surtout aux utilisateurs et influenceurs britanniques ou au niveau mondial. Mais à la demande de l'autorité britannique de la concurrence et du marché (CMA), le média social medium a approuvé une série de mesures destinées à rendre les choses plus transparentes.

Les influenceurs recevront une notification les invitant à confirmer qu'ils sont d'une manière ou d'une autre rétribués pour promouvoir un produit ou un service. Chaque utilisateur pourra désormais placer ce genre de label en haut de ce qu'il poste.

Mais Instagram utilisera également des algorithmes chargés d'observer si un influenceur fait la promotion d'un produit ou d'un service, alors que le contenu posté ne porte pas de label publicitaire.

Voilà qui devrait probablement encore apporter du grain à moudre dans le débat à propos de quelqu'un qui poste un contenu faisant la part belle à un produit et ce, sans paiement. Mais les utilisateurs sauront ainsi aussi plus clairement ce qu'il en est.

Instagram créera également un outil destiné à aider les entreprises à contrôler comment leurs produits sont promotionnés sur la plate-forme. Le média social informera aussi les entreprises, lorsque des influenceurs ne respecteront pas les règles, et à la CMA à propos de l'introduction des nouveaux outils et règles.

On ne sait pas encore clairement si les règles s'appliqueront surtout aux utilisateurs et influenceurs britanniques ou au niveau mondial. Mais à la demande de l'autorité britannique de la concurrence et du marché (CMA), le média social medium a approuvé une série de mesures destinées à rendre les choses plus transparentes.Les influenceurs recevront une notification les invitant à confirmer qu'ils sont d'une manière ou d'une autre rétribués pour promouvoir un produit ou un service. Chaque utilisateur pourra désormais placer ce genre de label en haut de ce qu'il poste.Mais Instagram utilisera également des algorithmes chargés d'observer si un influenceur fait la promotion d'un produit ou d'un service, alors que le contenu posté ne porte pas de label publicitaire.Voilà qui devrait probablement encore apporter du grain à moudre dans le débat à propos de quelqu'un qui poste un contenu faisant la part belle à un produit et ce, sans paiement. Mais les utilisateurs sauront ainsi aussi plus clairement ce qu'il en est.Instagram créera également un outil destiné à aider les entreprises à contrôler comment leurs produits sont promotionnés sur la plate-forme. Le média social informera aussi les entreprises, lorsque des influenceurs ne respecteront pas les règles, et à la CMA à propos de l'introduction des nouveaux outils et règles.