La quantité de fonctions que Facebook et ses réseaux clone de Snapchat, commence à prendre des formes préoccupantes. Tel est le cas à présent de la toute récente fonction d'Instagram, le 'face tracking filter'. Les utilisateurs d'Instagram peuvent en effet désormais choisir parmi huit filtres, dont les petites oreilles mobiles du koala, pour ajouter des effets à leurs photos et vidéos. Mais Instagram déploie aussi quelques autres nouvelles fonctions comme un mode de rembobinage pour les vidéos et des stickers hashtags afin d'assurer le lien avec des pages de hashtags.

Facebook est depuis quelque temps déjà occupée à développer des fonctions de caméra dans ses différents services et ce, dans une tentative d'invoquer les 'millennials'. Le réseau social marche ainsi toujours plus souvent sur les plates-bandes de Snapchat, qui est surtout populaire chez les ados. Les 'Stories' bien connues de Snapchat notamment ont par exemple déjà été copiées sur les différents réseaux de Facebook.

Ce qui manque provisoirement encore à Instagram, ce sont les filtres sponsorisés pour visages, avec lesquels des publicitaires peuvent créer leurs propres effets. Ces filtres constituent aujourd'hui une appréciable source de revenus pour Snapchat.

La quantité de fonctions que Facebook et ses réseaux clone de Snapchat, commence à prendre des formes préoccupantes. Tel est le cas à présent de la toute récente fonction d'Instagram, le 'face tracking filter'. Les utilisateurs d'Instagram peuvent en effet désormais choisir parmi huit filtres, dont les petites oreilles mobiles du koala, pour ajouter des effets à leurs photos et vidéos. Mais Instagram déploie aussi quelques autres nouvelles fonctions comme un mode de rembobinage pour les vidéos et des stickers hashtags afin d'assurer le lien avec des pages de hashtags. Facebook est depuis quelque temps déjà occupée à développer des fonctions de caméra dans ses différents services et ce, dans une tentative d'invoquer les 'millennials'. Le réseau social marche ainsi toujours plus souvent sur les plates-bandes de Snapchat, qui est surtout populaire chez les ados. Les 'Stories' bien connues de Snapchat notamment ont par exemple déjà été copiées sur les différents réseaux de Facebook.Ce qui manque provisoirement encore à Instagram, ce sont les filtres sponsorisés pour visages, avec lesquels des publicitaires peuvent créer leurs propres effets. Ces filtres constituent aujourd'hui une appréciable source de revenus pour Snapchat.