Il n'est pas anormal qu'une photo supprimée sur un service en ligne demeure encore quelques semaines - jusqu'à 90 jours même - sur des serveurs, sans que l'utilisateur ou d'autres y aient un accès direct. Mais chez Instagram, le chercheur en sécurité Saugat Pokharel est parvenu à solliciter des photos plus d'un an après leur suppression.

Pokharel a demandé, selon Techcrunch, en octobre de l'année dernière à Instagram une copie de ses photos et messages et a découvert que les données en question qu'il avait supprimées plus d'un an avant, pouvaient encore et toujours être téléchargées.

Il signala le problème à Instagram, qui l'a récemment résolu. L'entreprise reconnaît qu'il s'agissait d'un bug dans le système, qui a été entre-temps corrigé. Pokharel a reçu une récompense de six mille dollars pour sa découverte.

Il n'est pas anormal qu'une photo supprimée sur un service en ligne demeure encore quelques semaines - jusqu'à 90 jours même - sur des serveurs, sans que l'utilisateur ou d'autres y aient un accès direct. Mais chez Instagram, le chercheur en sécurité Saugat Pokharel est parvenu à solliciter des photos plus d'un an après leur suppression.Pokharel a demandé, selon Techcrunch, en octobre de l'année dernière à Instagram une copie de ses photos et messages et a découvert que les données en question qu'il avait supprimées plus d'un an avant, pouvaient encore et toujours être téléchargées.Il signala le problème à Instagram, qui l'a récemment résolu. L'entreprise reconnaît qu'il s'agissait d'un bug dans le système, qui a été entre-temps corrigé. Pokharel a reçu une récompense de six mille dollars pour sa découverte.