Le projet n'en serait encore qu'au début et serait l'une des initiatives prises par la banque sur le plan de la technologie de la chaîne de blocs, qui est à la base des crypto-monnaies. Dans une réaction, ING explique envisager des opportunités croissantes en matière d'actifs numériques. A l'entendre, la banque se focalise surtout sur le développement d'une technologie offrant aux clients une façon flexible d'accéder à ce secteur d'avenir.

Ce projet arrive au moment, où les institutions financières en place cherchent à proposer des solutions de conservation de biens numériques. Ce faisant, des actifs existants tels des actions et des obligations pourraient à brève échéance être convertis en actifs numériques. Cela pourrait alors engendrer notamment des économies du fait qu'ainsi, des processus complexes sur le marché des capitaux seraient rationalisés.

Le projet n'en serait encore qu'au début et serait l'une des initiatives prises par la banque sur le plan de la technologie de la chaîne de blocs, qui est à la base des crypto-monnaies. Dans une réaction, ING explique envisager des opportunités croissantes en matière d'actifs numériques. A l'entendre, la banque se focalise surtout sur le développement d'une technologie offrant aux clients une façon flexible d'accéder à ce secteur d'avenir.Ce projet arrive au moment, où les institutions financières en place cherchent à proposer des solutions de conservation de biens numériques. Ce faisant, des actifs existants tels des actions et des obligations pourraient à brève échéance être convertis en actifs numériques. Cela pourrait alors engendrer notamment des économies du fait qu'ainsi, des processus complexes sur le marché des capitaux seraient rationalisés.