Selon l'analyste de marché Gartner, les dépenses en IaaS sont passées de 32,2 milliards de dollars en 2018 à 44,5 milliards l'an dernier. Cette tendance s'inscrit dans la place plus importante que prennent les services dans le nuage. Gartner s'attend du reste à ce que tel soit encore le cas cette année du fait qu'en raison de la crise du corona, les entreprises se voient forcées de migrer l'une ou l'autre infrastructure dans le nuage public et qu'elles ne reviendront probablement pas en arrière ensuite.

Amazon reste le numéro un avec ses 45 pour cent de part de marché. Suivent à bonne distance Microsoft (Azure) avec 17,9 pour cent, Alibaba (9,1 pour cent), Google (5,3 pour cent) et Tencent (2,8 pour cent). Conjointement, ces firmes représentent quatre-vingts pour cent du marché IaaS.

., Gartner
. © Gartner

Même si Amazon reste le numéro un du marché, il apparaît cependant que l'entreprise de Jeff Bezos progresse sensiblement moins que ses concurrents directs. Amazon a en effet crû de 29 pour cent, contre 57,8 pour cent pour Microsoft, 62,4 pour cent pour Alibaba, 80,1 pour cent pour Google, et même 101,5 pour cent pour Tencent.

Le marché IaaS est donc essentiellement dominé par des firmes américaines et chinoises. Gartner fait observer ici que la Chine possède un marché très strictement réglementé pour les services dans le nuage, ce qui profite aux acteurs chinois (Tencent, Alibaba, Huawei,...) qui y sont très présents. Par ailleurs, il nous faut aussi signaler que pour les entreprises chinoises, il est aussi très malaisé de proposer actuellement des services dans le nuage sur le marché américain.

Les chiffres de Gartner ne concernent qu'Infrastructure as a Service. Désormais, l'analyste de marché combinera cependant ces chiffres avec Platform as a Service (PaaS). Ce marché global a progressé l'année dernière de 42,3 pour cent à 63,4 milliards de dollars, contre 44,6 milliards de dollars en 2018. Ici encore, Amazon, Microsoft et Alibaba étaient les trois principaux acteurs.

Selon l'analyste de marché Gartner, les dépenses en IaaS sont passées de 32,2 milliards de dollars en 2018 à 44,5 milliards l'an dernier. Cette tendance s'inscrit dans la place plus importante que prennent les services dans le nuage. Gartner s'attend du reste à ce que tel soit encore le cas cette année du fait qu'en raison de la crise du corona, les entreprises se voient forcées de migrer l'une ou l'autre infrastructure dans le nuage public et qu'elles ne reviendront probablement pas en arrière ensuite.Amazon reste le numéro un avec ses 45 pour cent de part de marché. Suivent à bonne distance Microsoft (Azure) avec 17,9 pour cent, Alibaba (9,1 pour cent), Google (5,3 pour cent) et Tencent (2,8 pour cent). Conjointement, ces firmes représentent quatre-vingts pour cent du marché IaaS.Même si Amazon reste le numéro un du marché, il apparaît cependant que l'entreprise de Jeff Bezos progresse sensiblement moins que ses concurrents directs. Amazon a en effet crû de 29 pour cent, contre 57,8 pour cent pour Microsoft, 62,4 pour cent pour Alibaba, 80,1 pour cent pour Google, et même 101,5 pour cent pour Tencent.Le marché IaaS est donc essentiellement dominé par des firmes américaines et chinoises. Gartner fait observer ici que la Chine possède un marché très strictement réglementé pour les services dans le nuage, ce qui profite aux acteurs chinois (Tencent, Alibaba, Huawei,...) qui y sont très présents. Par ailleurs, il nous faut aussi signaler que pour les entreprises chinoises, il est aussi très malaisé de proposer actuellement des services dans le nuage sur le marché américain.Les chiffres de Gartner ne concernent qu'Infrastructure as a Service. Désormais, l'analyste de marché combinera cependant ces chiffres avec Platform as a Service (PaaS). Ce marché global a progressé l'année dernière de 42,3 pour cent à 63,4 milliards de dollars, contre 44,6 milliards de dollars en 2018. Ici encore, Amazon, Microsoft et Alibaba étaient les trois principaux acteurs.