IncrediMail a démarré il y a vingt ans en tant que service mail ciblant surtout le peaufinage des courriels. Pensons ici aux binettes (smileys), gifs et autres gadgets visuels. Ce fut l'un des premiers services mail à miser sur une personnalisation poussée de la plate-forme.

Le mail n'est cependant plus ce qu'il était, selon Perion, l'entreprise à l'initiative du service, dans un communiqué d'adieu. A présent que les médias sociaux et les messageries instantanées ont repris une grande partie du visuel, le service ne se voit plus d'avenir. Désormais, l'entreprise se focalisera sur d'autres domaines 'qui sont plus intéressants pour l'actuel mode de communication'.

Les utilisateurs du service mail ne pourront plus recevoir ou envoyer de mails à partir du 20 mars. Ils n'auront plus accès non plus à leurs mails existants, de même qu'à leurs personnes de contact et à leurs pièces jointes. Perion conseille dès lors aux utilisateurs de transférer leurs données vers un autre serveur mail. A son apogée, IncrediMail possédait, à l'entendre, quatre millions d'utilisateurs.

IncrediMail a démarré il y a vingt ans en tant que service mail ciblant surtout le peaufinage des courriels. Pensons ici aux binettes (smileys), gifs et autres gadgets visuels. Ce fut l'un des premiers services mail à miser sur une personnalisation poussée de la plate-forme. Le mail n'est cependant plus ce qu'il était, selon Perion, l'entreprise à l'initiative du service, dans un communiqué d'adieu. A présent que les médias sociaux et les messageries instantanées ont repris une grande partie du visuel, le service ne se voit plus d'avenir. Désormais, l'entreprise se focalisera sur d'autres domaines 'qui sont plus intéressants pour l'actuel mode de communication'. Les utilisateurs du service mail ne pourront plus recevoir ou envoyer de mails à partir du 20 mars. Ils n'auront plus accès non plus à leurs mails existants, de même qu'à leurs personnes de contact et à leurs pièces jointes. Perion conseille dès lors aux utilisateurs de transférer leurs données vers un autre serveur mail. A son apogée, IncrediMail possédait, à l'entendre, quatre millions d'utilisateurs.