Cette année, le nombre de PC vendus diminuera de 7,3 pour cent, alors que le cabinet d'analystes avait initialement prévu un recul de 5,3 pour cent. Il invoque de faibles cours de change, l'insécurité politique et l'ajournement de projets. "Ce dernier ajustement reflète la pression accrue exercée sur les ventes de PC, mais les facteurs qui y contribuent, ne changent pas", déclare Loren Loverde, vice-président en charge des prévisions PC chez IDC.

En tout, le cabinet table pour cette année sur la vente de 225,6 millions de PC, soit 152,3 millions de portables et 103,3 millions de desktops. Le recul sera le plus net sur le marché à la consommation. Au niveau des utilisateurs professionnels, la diminution ne sera cette année que de 4,4 pour cent, et IDC s'attend même à une très légère progression dans les années à venir.

Cette année, le nombre de PC vendus diminuera de 7,3 pour cent, alors que le cabinet d'analystes avait initialement prévu un recul de 5,3 pour cent. Il invoque de faibles cours de change, l'insécurité politique et l'ajournement de projets. "Ce dernier ajustement reflète la pression accrue exercée sur les ventes de PC, mais les facteurs qui y contribuent, ne changent pas", déclare Loren Loverde, vice-président en charge des prévisions PC chez IDC. En tout, le cabinet table pour cette année sur la vente de 225,6 millions de PC, soit 152,3 millions de portables et 103,3 millions de desktops. Le recul sera le plus net sur le marché à la consommation. Au niveau des utilisateurs professionnels, la diminution ne sera cette année que de 4,4 pour cent, et IDC s'attend même à une très légère progression dans les années à venir.