11,4 milliards de dollars seront cette année injectés dans l'AR et la VR, selon l'analyste de marché IDC, qui ajoute aussitôt que d'ici 2021, on atteindra les 215 milliards de dollars. Ce sont les Etats-Unis qui représentent actuellement le plus important marché (3,2 milliards de dollars), suivis par l'Asie (hors Japon, 3 milliards de dollars) et par l'Europe occidentale (2 milliards de dollars).

La réalité virtuelle est une niche, qui prend de plus en plus forme depuis ces deux dernières années avec le lancement notamment du HTC Vive et de l'Oculus Rift. Pour l'instant, ce sont principalement les consommateurs qui achètent ce genre d'appareil, mais IDC s'attend à ce que les entreprises surfent bientôt aussi sur cette nouvelle vague technologique.

"Le consommateur, la vente au détail et les processus de production sont les leaders précoces au niveau des dépenses dans l'AR et la VR. Mais par région, d'autres segments comme les pouvoirs publics, les transports et l'enseignement vont aussi exploiter les possibilités transformatives de cette technologie", déclare Marcus Torchia, research director chez IDC.

C'est essentiellement aux Etats-Unis et en Europe occidentale que les entreprises envisagent d'introduire la VR et l'AR dans un environnement de fabrication. En Asie, par contre, on s'intéresse davantage aux possibilités pour l'enseignement.