En ce qui concerne les services mobiles, Proximus, Orange et Telenet/BASE s'accaparent près de 90% de la clientèle, au détriment des MVNO (opérateur mobile virtuel) et des marques dites "low cost" des MNO (opérateur mobile). Or, "les marques historiques de MNO font souvent partie des plus chères du marché. Recourir aux services d'un MVNO ou d'un MNO à bas coût peut faire baisser la facture en moyenne de 50 euros à plus de 100 euros par an pour trois des quatre profils étudiés", soulève l'IBPT.

En ce qui concerne les services fixes, les consommateurs peuvent également réaliser d'importantes économies. "Recourir à autre marque que Proximus-Telenet-VOO peut entraîner une baisse moyenne de la facture pour certains profils allant jusqu'à 215 euros par an", ajoute encore l'Institut.

L'IBPT souligne encore l'opportunité financière de mélanger les fournisseurs pour leurs services fixes (Internet, télévision, téléphonie fixe) et mobiles.

En ce qui concerne les services mobiles, Proximus, Orange et Telenet/BASE s'accaparent près de 90% de la clientèle, au détriment des MVNO (opérateur mobile virtuel) et des marques dites "low cost" des MNO (opérateur mobile). Or, "les marques historiques de MNO font souvent partie des plus chères du marché. Recourir aux services d'un MVNO ou d'un MNO à bas coût peut faire baisser la facture en moyenne de 50 euros à plus de 100 euros par an pour trois des quatre profils étudiés", soulève l'IBPT.En ce qui concerne les services fixes, les consommateurs peuvent également réaliser d'importantes économies. "Recourir à autre marque que Proximus-Telenet-VOO peut entraîner une baisse moyenne de la facture pour certains profils allant jusqu'à 215 euros par an", ajoute encore l'Institut.L'IBPT souligne encore l'opportunité financière de mélanger les fournisseurs pour leurs services fixes (Internet, télévision, téléphonie fixe) et mobiles.